Latest Posts

RDC : Le parti politique nkita opte pour une diplomatie sincère entre les états de la région

La main dans le cœur, le Président national du Parti politique Nkita Jerry Lubala a lancé un message fort en soutien aux forces armées de la République qui défendent le pays contre les groupes rebelles, mais aussi à la population, victime de ces atrocités depuis plus de deux décennies.

Hôte du grand meeting tenu ce samedi 4 juin 2022 devant le siège du parti bondé des militants venus des quatre coins de la ville de Kinshasa, Jerry Lubala a décrié à haute voix la gestion dite catastrophique de la crise sécuritaire dans la partie est du pays par le pouvoir en place, complètement submergé par les événements selon lui.

« Il y a eu des millions de morts depuis le début de cette guerre à l’Est. Mais au vu de la situation, on dirait il (le pouvoir) ne nous prennent pas en compte. Nous ne devons pas accepter cela. Ils avaient dit une fois au pouvoir, ils vont mettre fin à cette guerre. Malheureusement, les Congolais continuent à mourir comme des animaux, c’est comme si ce pays ne nous appartient pas » a-t-il lâché d’entrée, appelant l’assemblée à réserver une minute de silence en reconnaissance au nombre incalculable de morts dans cette partie du pays.

Aux congolais de l’Est, « vous devez savoir que même si on vous tue, on vous viole, sachez que ces pratiques vont bientôt prendre fin, parce que leur contrat (le pouvoir) va bientôt prendre fin et ne sera point renouvelé en 2023 (lors des élections), qu’ils ne reviennent plus » a-t-il martelé.

Jerry Lubala estime que laisser le pouvoir en place briguer un second mandat, « c’est comme se tuer soi-même (…) soyez vigilant contre ceux qui veulent faire de nous leurs esclaves, car cela entraînera le chaos » précise-t-il.

Cependant, l’origine de cette guerre dit-il provient des accords, alimentée par la communauté internationale. « Ceux qui étaient au pouvoir pendant 18 ans, ont conclu des accords avec les Rwandais, particulièrement celui de 2013, demandant le cessez-le-feu. En 2020, l’actuel pouvoir a promis d’aller trouver la solution à l’étranger afin de renforcer la diplomatie. Depuis, rien n’est faut et nous sommes déjà à plus de 200 voyages. Ils sont allés renouer les relations auprès de ceux qui nous tuent. C’est ainsi qu’en 2023, qu’ils ne reviennent plus » a-t-il souligné.

Si l’Angola prend le pôle pour la médiation de dialogue entre la RDC et le Rwanda, Nkita suggère qu’il y ait une diplomatie sincère entre les états de la région.

Signalons que plusieurs mouvements de protestation se sont succédé sur toute l’étendue du territoire national pour exiger la paix dans cette partie est du pays, menacée depuis plus de 20 ans par des forces négatives. Pour Nkita, l’heure est actuellement à ne pas s’adonner aux promesses, mais plutôt exiger les réalisations, car, « les Congolais continuent à périr » a-t-il conclu.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss