spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

Éducation/ Voici les écoles qui continuent à s’entêter dans le sabotage de la mise en œuvre de la gratuité de l’enseignement malgré les mesures prises par les autorités.

Selon l’ONG Young Men Action for Education, YMAE, il est fort regrettable de constater que certaines Écoles et surtout Conventionnées Catholiques Continuent à aller à contre courant des mesures prises dans le cadre de la réforme sur la gratuité.
Et cela, malgré la lettre du Secrétaire Général adressée à Monsieur l’abbé Coordonnateur National, les multiples interventions de Monsieur l’abbé Coordonnateur Diocésain, malgré la rencontre qu’a eu lieu entre le Cardinal Ambongo et le Ministre d’État de l’Epst et les Propos du Président de la République Chef de l’État ténus lors de ces deux derniers discours.

En effet, il s’agit notamment de l’École Primaire Elimo Santu à Mont Amba (les cours ne se donnent toujours pas depuis la rentrée scolaire); Movenda à Ngiri- Ngiri où les frais sont fixés et payés à la Banque ; Collège Bonsomi où également 200$ sont exigés aux élèves de 7eme et 8eme à Kinshasa/Tshangu; lycée BOSANGANI, 150$ au primaire et 200$ au secondaire à payer à la Banque; Elikya de même au secondaire, c’est 200$.

Ceci est donc purement et simplement un sabotage contre les décisions du Chef de l’État ainsi que que celles de ses collaborateurs. Cependant, on ne peut pas comprendre que sur plusieurs centaines d’écoles que compte la République, seule une dizaine seulement se contentent de défier les autorités pour quelques raisons que ces soient.

La rigueur de la loi doit s’appliquer.

Benoît MUDIAYI

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss