spot_imgspot_imgspot_imgspot_img
).push({}); luLXRvcCI6IjMwIiwiZGlzcGxheSI6IiJ9LCJwb3J0cmFpdCI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMTUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sInBvcnRyYWl0X21heF93aWR0aCI6MTAxOCwicG9ydHJhaXRfbWluX3dpZHRoIjo3NjgsImxhbmRzY2FwZSI6eyJtYXJnaW4tdG9wIjoiMjUiLCJkaXNwbGF5IjoiIn0sImxhbmRzY2FwZV9tYXhfd2lkdGgiOjExNDAsImxhbmRzY2FwZV9taW5fd2lkdGgiOjEwMTl9" full_width="stretch_row_1200 td-stretch-content"]

Latest Posts

RDC/Kasaï Central: Journée de la presse, les journalistes appelés à faire preuve du professionnalisme et responsabilité




R

21; La pratique du journalisme dans le milieu politique, cas du Kasaï Central” thématique arrêté par le Studio Tshiondo tshia Kasaï (STTK)lors du café de presse organisé en marge du trentième anniversaire de la journée mondiale de la liberté de la presse à Kananga.

” Les journalistes doivent être responsables dans leur métier,il faut plus de professionnaliste pour éviter que votre liberté soit restreinte par les autorités politiques ou autorités qui ne sont moins amis ni moins ennemis. Notre point de disjonction ces sont les activités que les hommes politiques organisent et qui constituent pour nous des informations à diffuser ” a dit Dieudonné Mulamba Tumuteke, ancien journaliste et un des conférenciers du jour.

Le PCA de la radio Sozer fm s’est attelé plus sur les devoirs des journalistes estimant que leur droits ne seront suffisamment respectés qu’avec la prise de responsabilité des chevaliers de la plume dans leur prestation.

S’agissant de code d’éthique et déontologie, Dieudonné Mulamba est revenu sur quelques principes fondamentaux susceptibles de mettre le bar de fous aux interpellations et arrestations arbitraires des hommes de médias par les différents services de sécurité. Parmi ces principes, nous pouvons citer ; se défaire des sentiments et tendances (conviction) au micro, choisir des bonnes sources (témoins fiables et experts qui endossent), être précis, éviter les commentaires libres dans l’animation des émissions et traitement des informations, le respect des personnes, être prudent et éviter le sensationnel qui viole l’intimité des autres,sens de responsabilité, éviter le vedettariat, dire des choses avec exactitude, équilibre plus loins et tant d’autres relatifs aux choix de sujet et invités dans la préparation d’une émission politique.

” Évitons de dire les choses qui un jour vont engendrer des poursuites judiciaires et énerver les politiciens qui sont envenimeux. N’ignorons pas que nous ne sommes pas couverts. Nous devons agir sur la clarté” a poursuivi dans son intervention Dieudonné Mulamba.

De son côté,Sosthene Kambidi d’actualité.cd et conseiller national de l’UNPC,a apporté un coup de torche sur aperçu historique de la journée mondiale de la liberté de la presse ainsi que la teneur de la déclaration universelle des journalistes de Windhoek (Namibie). Pour lui, cette journée devrait être une autocritique sur ce que devraient faire les journalistes,ce qu’ils font et là qu’ils vont.

Cette cérémonie à laquelle ont pris part une centaine de chevaliers de la plume,s’est déroulée dans la salle des réunions de l’ONG Fmmdk à Kananga sous la supervision du vice-président sectionnaire de l’Union nationale de la presse du Congo UNPC Kasaï Central, Espérant Daniel Kambulu.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss