Walikale: Le Centre de Santé de Oninga dans un état pitoyable.

Le Centre de Santé de Oninga en territoire de Walikale, dans la province du Nord-Kivu se trouve dans un état de délabrement très avancé. Deux bicoques avec six pièces chacune, servant d’hospitalisation des malades, tel est le cadre qui sert aujourd’hui de ce centre de santé. Dans cette localité de plus de 11.000 habitants, les soins de santé sont administrés dans des cases, lesquels sont dans un état pitoyable.

Des malades passent la nuit à même le sol faute des lits appropriés.

L’infirmier titulaire du Centre de Santé qualifié ou pas, s’adonne lui-même à effectuer des interventions chirurgicales fautes notamment des moyens et des spécialistes en la matière, car l’hôpital le plus proche se trouve loin et il faut effectuer plus de 8 jours de marche à pied pour y arriver, une situation extrêmement grave pour les paisibles citoyens de cette partie du pays.

La salle d’opération est dans un vieux bâtiment en brique cuite encore en chantier.
L’Infirmier Titulaire de ce Centre de Santé lance un cri de détresse auprès du gouvernement :

“Moi je suis infirmier oui, seulement rodé dans la chirurgie. Nous assurons tout et surtout les cas compliqués. Nous nous arrangeons de tout faire et Dieu nous aide aussi. Ici, c’est une institution tellement délaissée depuis longtemps. C’est pourquoi, nous demandons au gouvernement de voir comment nous construire un bâtiment qui offre les meilleures conditions de santé “, a-t-il laissé entendre.

Ici à Oninga, les services de cet infirmier appelé abusivement médecin par les habitants sont appréciés par les bénéficiaires. Un d’eux dit nous explique: “l’infirmier était venu il y a 6 mois je pense et il a fait le traitement comme il faut. Cependant, au Centre de Santé, il y a carence des médicaments et quand il y en a, c’est coûteux “.

Signalons que dans ce centre de santé, le laborantain utilise un vieux microscope et ne sait pas donner des vrais résultats aux patients. Les autorités du pays au niveau central, sont appelées ainsi à s’impliquer pour venir à la rescousse de la population de ce coin du pays qui ont aussi droit à des meilleures conditions de vie.

Francisco Akilimali depuis Goma

 12 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *