Union Africaine: Les principales résolutions de la 34ème session des Chefs d’État

Le Président Felix Tshisekedi Tshilombo a procédé dimanche 7 février 2021 à la clôture de la 34ème session ordinaire des Chefs d’État membres de l’Union africaine.

A l’issue de ces travaux de deux jours, les chefs d’Etats et de Gouvernements ont réitéré leurs engagement et détermination à faire avancer la cause africaine pour l’intérêt des peuples du continent.

Les conclusions de ce sommet portent essentiellement sur quatre principaux dossiers à savoir : la lutte contre la Covid-19, la réforme institutionnelle de l’UA en cours, la mise en œuvre de la ZLECAF et la réalisation des activités liées au thème de l’année 2021.

La réponse de l’Union Africaine dans la lutte contre la Covid-19 a été l’un des points ayant fait l’objet d’ échanges entre les chefs d’Etats.
Ils ont non seulement examiné mais aussi adopté le Rapport qui leur a été présenté par le président Cyril Ramaphosa que le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a qualifié de ” Champion de la lutte contre la covid-19 en Afrique.”

« Nous avons décidé des actions à prendre pour la mise en œuvre effective de la stratégie commune du renforcement du Fonds africain de Covid-19, une plateforme africaine pour l’acquisition des matériels d’accélération de tests Covid-19″, a relevé le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans son allocution de clôture.

L’Assemblée a approuvé par ailleurs ledit Rapport des envoyés spéciaux sur les activités de lutte contre la Covid-19 et le travail effectué par la Task force africaine, groupe nouvellement créé pour l’acquisition des vaccins », a rassuré Felix-Antoine Tshisekedi.

Aussi, le principe du renforcement et de l’autonomisation du Centre de prévention et de contrôle des maladies infectieuses (CDC) a été adopté en accordant les pouvoirs nécessaires à ses dirigeants.

Le 34 ème sommet a remercié les États membres et les partenaires ayant contribué à la réponse africaine de lutte contre cette pandémie.
Au sujet de la réforme institutionnelle  de l’Union Africaine, les chefs d’Etats se sont penchés sur le Rapport intérimaire portant sur la réforme institutionnelle de l’Union africaine qui a été présenté par le président rwandais Paul Kagame.

Une série de recommandations a été adoptée pour être implémentées par les États membres en collaboration avec la Commission de l’UA et l’ADUA/NEPAD. Il s’agit respectivement de :

– finaliser, dans les délais les plus brefs, les réformes liées à la question de répartition de tâches conformément aux principes de subsidiarité et de soumettre leurs Rapports à l’Assemblée lors de la 35ème session de février 2022 ;
– donner effet aux conclusions de l’audit comptable de la Commission de l’UA ;
– mettre l’accent sur le mécanisme de financement des activités de l’UA en préconisant la culture des résultats ;
– préconiser le recrutement de cadres en fonction des critères de mérite.

A ce sujet, le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo a remercié le président du Tchad, le Maréchal Idriss Deby, pour avoir accepté d’accueillir à N’Djamena la prochaine réunion de coordination qui va avoir lieu au mois de juillet 2021.
Quant au dossier “ZLECAF”, les chefs d’Etats et des Gouvernements ont démontré la preuve de leur engagement en faveur de l’intégration du continent. Cela s’explique par le lancement officiel, depuis le 1er janvier 2021, de la mise en œuvre de la Zlecaf qui, d’après le Président Tshisekedi, constitue un processus laborieux.
Il est question maintenant de prendre en main la gestion des questions restées en suspens dont la concrétisation occasionnera le succès de cette mise en œuvre”, a déclaré le Président Felix Antoine Tshisekedi Tshilombo dans son allocution de clôture.

Les débats de cette 34ème session ordinaire de l’UA ont mis en exergue la volonté et les efforts actuellement mobilisés pour bâtir une Afrique solide, lesquels sont menacés d’être sapés dans diverses régions du continent par des défis sécuritaires.

Enfin, sur le  Thème de l’année 2021, les activités de l’Union Africaine pour l’année 2021 vont se focaliser sur le thème axé sur : “Arts, culture et patrimoine: un levier pour construire l’Afrique”, l’Assemblée a recommandé à la Commission de travailler avec les Etats membres pour déployer des efforts en vue de la pleine mise en œuvre des activités prévues.

« Il s’agit notamment pour les états membres, d’obtenir la restitution et le rapatriement des œuvres d’arts africains gardés hors continent; de participer à la deuxième réunion de Luanda sur la culture et la paix qui se tiendra en Angola en 2021; d’appuyer le Gouvernement algérien pour le lancement du grand musée de l’Afrique à Alger (GMA); de soutenir et de participer au lancement du grand musée égyptien et d’accompagner le Sénégal à la construction du mémorial de l’Ile de Gorée », a souligné le Président en exercice de l’Union Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo.

TN

 129 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :