Tourisme: Appui à la reprise des activités sur l’ensemble des sites en RDC, le Ministre de tutelle Yves Bunkulu apporte son soutien aux différents partenaires

Quelques jours après la levée de la mesure de l’état d’urgence sanitaire décrétée par le Président de la République, le Ministre du Tourisme a repris la visite des différents sites touristiques, notamment dans la Capitale. Après la ronde de quelques hôtels, cafés et restaurants, le Dr Yves Bunkulu Zola a visité les sites Lola ya bonobo, le lac de ma vallée et le Tatem ; des sites touristiques situés dans la partie ouest de la ville de Kinshasa.

Accompagnés du secrétaire général au Tourisme et de la directrice générale de l’Office National du Tourisme, le Ministre a conduit une forte délégation à travers différents sites. Se rendre compte des circonstances dans lesquelles ont repris les activités touristiques, c’est le sens donné à cette visite qui a pour objectif d’apporter le soutien aux différents partenaires et les accompagner à redémarrer leurs activités.

Du site de Lola ya bonobo

“Le premier message que je lance à la population, c’est de savoir que les activités touristiques ont repris. Et Lola ya bonobo, c’est le cadre le plus indiqué pour développer l’écotourisme dans notre Capitale”, a déclaré le Ministre du Tourisme, Dr Yves Bunkulu. Lola ya bonobo, site situé dans la commune de Mont-ngafula, à 25 Km du centre ville de Kinshasa, est le premier lieu de l’écotourisme pur dans la région de la capitale. Ces 65 hectares de forêt offrent un environnement exceptionnel permettant aux visiteurs de découvrir cette espèce si mal connue, l’espèce endémique la plus menacée des signes au monde.

L’ambition du pays portée par le Ministre du tourisme, Yves Bunkulu est celle de faire de la RDC le premier hub de l’écotourisme au regard du potentiel et de la biodiversité. Une raison pour lui d’encourager la population à fréquenter ce site qui est un Paradis pour cette espèce, soutenir l’association ABC, les amis de bonobos du Congo. Une mise en garde a été adressée aux populations riveraines des airs protégés qui se livrent au braconnage, sous peine de subir la rigueur de la loi. “Nous apportons notre soutien à toutes celles et tous ceux qui s’activent pour la protection de la biodiversité et encouragent les activités touristiques en RDC”, a conclu le Ministre, après la visite de l’ensemble du site, côté orphelins bonobos victimes du braconnage, tout comme du côté des bonobos adultes laissés à l’état sauvage.

Le cri des gestionnaires du site Lola ya bonobo

Remerciant le Ministre pour sa visite, son soutien et ses encouragements, Fanny Minesi, gestionnaire de ce site a indiqué que Lola ya bonobo sera déjà ouvert et accessible au public a partir du 17 août. Tout est mis en œuvre pour que tout soit près afin de faciliter le libre accès. En 1980, on estimait à 100.000, le nombre des bonobos. Mais à ce jour, l’estimation est à 20.000 bonobos. “Les scientifiques estime que pour un orphelin bonobo accueilli à lola, une vingtaine auraient été abattue. Selon eux, dans 3 générations, il n’y aura plus aucun bonobo en milieu naturel.” C’est l’inquiétude de Fanny Minesi. La gestionnaire espère que tous ensemble pouvons changer de mentalité pour modifier cette courbe et enfin assurer la survie de cette espèce.

Le Ministre a poursuivi sa visite à l’Africa park, ex park de ma vallée dans la vallée de Kimwenza. Site déjà ouvert depuis le 24 juillet, après la levée des mesures de l’état d’urgence. Le constat fait est que les activités se déroulent normalement. Dr Yves Bunkulu Zola a encouragé les gestionnaires du site et les a invités à être strict notamment en ces qui concerne le respect des gestes barrières contre la Covid-19. Africa park offre 9 attractions. Le Ministre du Tourisme et Florence Ntumba, gestionnaire d’africa park ont encouragé les congolais à faire du tourisme locale et national pour booster ce secteur, avec lui l’économie nationale. La visite s’est terminée au site Tatem sur la berge du fleuve Congo dans le quartier Kinsuka à Kinshasa.

L’acte II du Ministre du Tourisme, s’agissant de visite des sites touristiques après le deconfinement, s’inscrit sur ses 5 axes prioritaires. Dr Yves Bunkulu, vise à démarrer l’industrie du tourisme en RDC. Ceci passe par : 1. La Normalisation du secteur, 2. Le Développement du partenariat et de la coopération,
3.La numérisation,
4.La promotion, et
5.La formation.

Presse Ministère du Tourisme

 7 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *