Sankuru : Sous mandat d’amener, le lieutenant colonel Kalala sème la paniquer à Lusambo.

Commandant en fuite du bataillon FARDC basé à Lodja, le lieutenant Colonel KALALA a semé la terreur au sein de la population en tirant sans motif plusieurs coups de feu en l’air. D’après notre source, cet officier supérieur déjà sous mandat d’amener, tenterait d’intimider les militaires venus à sa recherche à Lusambo.
D’après quelques habitants de Lusambo joints au téléphone, une panique générale a été observée samedi sur l’ensemble de la ville.

Des activités ont dû s’arrêter un moment suite aux tirs à balles réelles que faisait retentir le fugitif. Il a fallu attendre l’intervention de quelques militaires en poste à Lusambo pour que le lieutenant colonel Kalala enlève le doigt sur la gâchette.
Même si ces coups de feu n’ont pas fait de victimes, certaines sources s’interrogent sur les motivations réelles d’un tel comportement.

Aurait-il tenté d’intimider les militaires venus à sa recherche avec un mandat d’amener ? Pas de certitude pour l’instant. Mais ce qui est vrai, c’est que la justice militaire a émis un mandat d’amener contre le commandant des FARDC à Lodja. Document remis au commandant Région pour exécution.

Étant donné la gravité des faits imputés à ce commandant bataillon, la justice militaire regrette qu’il ne soit pas maîtrisé jusqu’à ce jour afin qu’il réponde de ses agissements.

A quelques jours de l’ouverture de la session de Septembre à l’Assemblée provinciale du Sankuru, d’aucuns redoutent déjà l’instauration d’un climat de terreur à Lusambo qui aurait pour but d’empêcher la tenue des plénières.

Le gouvernement provincial et une frange des députés provinciaux se regardent toujours en chien de Faïence dans cette partie du pays.

Pour rappel, le gouverneur du Sankuru Joseph Stéphane Mukumadi et le lieutenant colonel Kalala sont dans les collimateurs de la justice militaire.

En effet, l’ONG JED, journalistes en danger, a porté plainte contre eux notamment pour des cas de tortures, qu’ils auraient fait subir à deux journalistes de Lodja.

Franck Mbambi

 45 vues,  5 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *