RDC : que cesse des menaces et intimidations contre Dismas Kitenge !

L’Observatoire pour la protection des défenseurs des droits de l’Homme, un prix conjoint de la FIDH et de l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), dénonce les menaces et intimidations dont est victime le défenseur des droits de l’homme, Dismas Kitenge.
En effet, l’Observatoire a été informé, de sources fiables, des menaces de mort à l’encontre de Dismas Kitenge, président du Groupe Lotus et de sa famille.
Selon les informations reçues, depuis le 8 septembre 2020, Dismas Kitenge et sa famille sont la cible d’appels téléphoniques malveillants de la part d’un homme non identifié qui profère des menaces de mort et des injures à leur encontre. Ces menaces ont débuté le soir du 8 septembre 2020 par un appel anonyme, après que Kitenge a évoqué, lors d’une réunion avec le Ministre des droits humains la veille, une campagne de plaidoyer prévue à l’occasion du déplacement d’un général impliqué dans les crimes commis à Kisangani entre
1999 et 2000, note Fidh.
Quelques jours plus tard, les appels malveillants ont recommencé, cette fois
par le biais d’un numéro de téléphone identifiable. Lors de ces appels téléphoniques, une
personne non identifiée a promis de tout faire pour éliminer Kitenge en raison de ses
prises de position contre les autorités et personnalités publiques de RDC.

It/ La justice déjà saisie

Le 19 septembre 2020, Dismas Kitenge a saisi le Procureur de la République près le
Tribunal de Grande Instance de Kisangani d’une plainte contre inconnu, demandant
l’identification et la poursuite en justice de l’auteur des menaces ainsi que des mesures de
protection pour lui et sa famille.
L’Observatoire exprime sa vive inquiétude face aux menaces de morts reçues par M.
Dismas Kitenge et sa famille, qui ne semblent viser qu’à le dissuader d’exercer ses activités
légitimes de défense des droits humains.
L’Observatoire appelle les autorités congolaises à mener une enquête indépendante,
rigoureuse, impartiale et transparente sur ces menaces afin d’en identifier les responsables
et de les traduire devant un tribunal indépendant, compétent et impartial. L’Observatoire
appelle également les autorités congolaises à prendre toutes les mesures nécessaires afin
d’assurer la sécurité de . Dismas Kitenge et de sa famille.

Kerima

 13 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *