RDC/Prestation de serment des juges de la Cour const: L’UDPS-Kibassa mobilise la population

Les trois nouveaux juges de la cour constitutionnelle prêtent serment ce mercredi 21 Octobre 2020, devant le Président de la République au Palais du peuple. C’est dans cette optique que le Secrétaire général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social UDPS-Kibassa, qui s’est confié à la presse ce Mardi 20 Octobre, lance un appel à une participation massive de la population congolaise et des militantes et militants, pour saluer, selon lui, “le couronnement du processus de l’Etat de droit en République Démocratique du Congo”.

“C’est un motif de fierté pour les congolais qui ont pleuré face à cette cour qui était autrement composée, qui n’a fait que susciter de remous dans le chef des congolais. Personne n’ignore que devant cette cour, les députés ont passé nuit dehors pour réclamer que les résultats puissent ressembler à la vérité. D’aucuns n’ignorent que le CLC a marché pour que cette cour soit réformée. D’aucuns n’ignorent. Pour nous, aujourd’hui, le Président de la République a répondue à l’attente de la population. C’est pourquoi, demain, cette population va chercher à lui rendre hommage en venant nombreux devant le palais du peuple pour dire enfin Fatshi merci pour avoir entendu le cri du cœur de tous ces congolais. Nous disons à tous les congolais de s’approprier cet évènement et d’en faire un motif de fierté parce que demain, c’est le couronnement du processus de la consolidation de l’Etat de droit pour qu’on ait enfin cette institution qui redore l’image de la justice sur le plan international”, a déclaré Maitre Séraphin Umba.

Au sujet de la requête d’un groupe des sénateurs du Front Commun pour le Congo à la cour constitutionnelle, Séraphin Umba Kapepe ne va pas par quatre chemins pour souligner que cette démarche n’a aucune influence sur le processus en cours. “Une requête en interprétation a pour conséquence de nous dire ce qui aurait dû être fait et ce qui doit être fait. Elle n’a pas de conséquence directe sur la prestation de serment de demain. Mais seulement, nous sommes surpris du fait que ces ordonnances ont été prises depuis le mois de juillet et que c’est aujourd’hui, à deux jours de la prestation de serment, que les amis se réveillent pour saisir la cour constitutionnelle. C’est juste une action pour amuser la communauté nationale. La requête en interprétation n’a jamais eu comme effet la suspension de l’action en cours. Les juges le savent bien. Lorsqu’on va en interprétation, ça ne suspend pas l’exécution de l’action en cours”, a laissé entendre le numéro 2 du parti cher à Augustin Kibassa Maliba.

Me Umba Kapepe a enfin réitéré son soutien à la coalition FCC-CACH. A l’en croire, “c’est maintenant que la vraie coalition doit commencer, elle va avoir sa bonne marche, les gens vont comprendre qu’il faut respecter l’impérium du Chef de l’Etat”.

TN.

 160 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *