RDC : Offensive militaire contre les groupes armées à l’Est, les armées burundaise, Rwandaise, Ougandaise et Tanzanienne viennent en appuis aux FARDC

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 75

Les armées du Burundi, du Rwanda, de l’Ouganda et de la Tanzanie se sont récemment  engagées à appuyer les FARDC (Forces Armées de la République Démocratique du Congo) pour combattre des groupes armés locaux et étrangers. Ces pays vont entre autres envoyer des forces spéciales, échanger des informations et assurer la sécurité sur les frontières.

 

Dans un document  de l’État major des FARDC, les armées des quatre pays se sont convenues d’appuyer la RDC pour éradiquer tous les groupes armés opérant dans les provinces du nord et sud Kivu. L’opération devra commencer le 15 novembre 2019 pour se terminer le 20 mai 2020.

Dans les territoires de Mwenga, Fizi et Uvira, au sud Kivu, les groupes armés étrangers qui y sont installés sont notamment le Red Tabara, les FNL, le FPB et le RNC. Il y a aussi des groupes armés locaux qui sont visés par l’opération. Il s’agit des Maï Maï Yakutumba et leurs alliés, Ngumino et Twirwaneho. Toujours dans le sud Kivu, Dans le territoire de Kalehe, le groupe armé étranger concerné est le CNRD. Il y a aussi les rebelles locaux Raïa Mutomboki et les Maï Maï Nyatura.

Dans la province du nord Kivu, les groupes armés étrangers qui y opèrent sont les FDLR,  Ruda et CNRD, à côté des groupes rebelles congolais  dont les Maï Maï AFARPM, NDC, NDCR, APCLS et CMC/Nyatura. Ils sont visibles dans les territoires de Rutshuru, Masisi et Nyiragongo.

Dans les territoires de Beni et Lubero, les groupes rebelles étrangers qui s’y sont installés sont les ADF et MTN, à côté des groupes locaux dont les Maï Maï Mazembe, Zephilin, Jackson ,les FPP- AP, Mandevu, UPLS, et les Léopards (Clitoc).

Les armées des quatre pays vont aider les FARDC « en échange d’informations, en appui en renseignements, en appui terrestre et aérien ainsi qu’en forces spéciales sans oublier le contrôle de la frontière terrestre et lacustre », lit-on  dans le document.

La Mission onusienne au congo (Monusco),  se chargera pendant la période de l’opération de la sécurisation des grandes agglomérations, de  l’appui en renseignements et aux unités engagées en général.

Depuis quelques temps, des sources locales dans les deux provinces de l’est de la RDC confirment la présence  des militaires burundais et rwandais sur le sol congolais dans le but de traquer des groupes rebelles  dirigés par des ressortissants des deux pays. Les autorités des deux pays nient toujours la présence de leurs troupes en RDC. 

Benoît Mudiayi

 6 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *