Ngaliema : Une marche pacifique prévue ce 31 Août pour exiger la reprise des travaux de “l’érosion Bolikango”

Des tracts jetés dans la matinée de ce vendredi 28 août, dans les grandes artères de la commune de Ngaliema, et certains distribués auprès de plusieurs notables de cette municipalité annoncent une marche d’indignation ce lundi 31 août 2020.

Sur ces tracts où l’on peut lire, “S.O.S Bolikango”, les habitants de Ngaliema, principalement ceux de la contrée de Binza/Delvaux exigent la reprise des travaux de “l’érosion Bolikango”, suspendus depuis plusieurs années.

“Papa, Maman, jeunes filles, jeunes garçons, levons-nous ce lundi 31 août 2020 pacifiquement pour exiger au Président de la République Félix Tshisekedi Tshilombo, la reprise des travaux au niveau de l’érosion Bolikango où les travaux sont abandonnés, sans construction d’une canalisation et d’un collecteur d’eau. La commune de Ngaliema est une commune présidentielle, là où le Chef de l’État et le Gouverneur de la ville de Kinshasa résident. Nous voulons aussi vivre le slogan du Président de la République le peuple d’abord”, ont-ils écrit sur ces tracts.

Cette marche dite pacifique débutera à 7 heures 30 et partira de l’avenue Lalou devant cette érosion où est prévu le point de rassemblement pour chuter à la cité de l’Union Africaine en passant par la maison communale de Ngaliema où un mémorandum sera déposé au Président de la République.

“Tout le monde sait que la commune de Ngaliema est menacée par les érosions qui vont bientôt l’effacer de la cartographie de la ville de Kinshasa. Mais les autorités dont la plupart habitent cette commune font semblant. Cette érosion a causé beaucoup de pertes en vies humaines, sans compter des dégâts matériels. Aujourd’hui, il y a des familles qui sont restées sans domicile, plusieurs ont perdu des proches à cause des érosions. Maintenant que les pluies vont bientôt reprendre, imaginez la suite. C’est ainsi que ce lundi 31 août, nous marcherons pour l’érosion de Bolikango qui n’est qu’un cas parmi tant d’autres”, mobilise de son côté Dandy Mario, notable et cadre de Horizon 2023, structure basée à Ngaliema.

Celui-ci appelle tous les Kinois dont les communes et quartiers sont menacés par des érosions à participer à cette marche.

La grande “érosion Bolikango” est un grand ravin à plusieurs têtes qui ravage plusieurs quartiers de Ngaliema, notamment le Camp Luka où elle s’est formée, Bolikango, Bangu, Mpunda, Djelo-Binza, quartier Congo, avant de se jeter à la résidence inachevée construite par le feu Joseph Mobutu à Binza/Delvaux.

TN.

 7 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *