Maluku : Les femmes rurales de Ndunu, Kimpeti et Menkao à l’honneur !

Femmes Solidaires pour la Paix et le développement (FSPD), une organisation non gouvernementale de défense et de promotion des droits des femmes et filles, a organisé les manifestations commémoratives de la Journée internationale d’alimentation”célébrée autour du thème: Cultiver, nourrir , préserver ensemble” et de la journée internationale des femmes rurales.

A cette occasion, une forte délégation de cette organisation féminine conduite par sa coordonnatrice nationale Desy Furaha Maliro a fait le déplacement de Kinshasa à Kimpeti et Menkao, dans la commune de Maluku en vue de sensibiliser des femmes de Ndunu, Kimpeti et Menkao sur leurs droits dans le cadre du programme” Voix et leadership des femmes” en milieux ruraux et peri-urbains de Kinshasa, projet financé par le gouvernement Canadien, exécuté par le Centre Carter et mise en œuvre par FSPD dans cette partie de Kinshasa.

Me Felly Diengo Nzuzi, avocate au barreau de Matadi et membre de l’Association Africaine de défense des droits de l’homme (Asadho), a échangé avec les femmes de Ndunu, Kimpeti et Menkao sur leurs droits et le rôle qu’elles jouent dans le développement de leurs communautés.

C’était une journée de retrouvailles entre FSPD et les femmes et filles de Kimpeti, Menkao et Ndunu d’échanger sur les droits autour de deux journées internationales. C’est pour la première fois que certaines femmes et filles de ces coins de Maluku d’apprendre, par le canal de Fspd, qu’il existe une journée dédiée aux femmes rurales et une autre dédiée à l’alimentation.

De Ndanu, Kimpeti et Menkao, des produits vivres et non vivres ont été remis aux femmes et filles en marge des activités commémoratives des journées internationales de femmes rurales et de l’alimentation.

Contexte particulier avec la covid-19

Les femmes rurales jouent un rôle crucial dans l’agriculture, dans la sécurité alimentaire et dans la nutrition, mais elles sont confrontées à des difficultés dans leur vie quotidienne cette année à cause de la pandémie de Covid-19.

L’expérience passée montre que les femmes rurales sont touchées de manière disproportionnée par les crises sanitaires et économiques sur plusieurs plans, y compris, mais pas exclusivement, la sécurité alimentaire et la nutrition, le manque de temps, l’accès aux établissements de santé, aux services et aux débouchés économiques, et la violence sexiste.
Les femmes rurales sont en première ligne durant cette pandémie et demeurent la clé de voûte de la production, de la transformation et du commerce des denrées alimentaires et agricoles.

La Journée internationale des femmes rurales est l’occasion de célébrer le rôle décisif joué par celles-ci en matière de sécurité alimentaire et de nutrition.

Kerima

 81 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *