Kasaï-Oriental/Le parti politique présidentiel bloque t-il le développement de la province?

L’élection de Monsieur MAWEJA à la tête de la Province du Kasaï-Orientale était saluée par la population d’autant plus qu’il appartient au parti politique présidentiel, l’UDPS, mais aussi parce-qu’entant qu’habitant de cette province, l’on pouvait croire qu’il maîtrisait tout les problèmes qui rongent sa province.

Malheureusement, depuis l’accession de l’homme à la tête de la province, les lamentations se sont encore plus multipliées. Pas d’eau, pas d’électricité, les infrastructures même, n’en parlons pas. rien ne marche pas donc au Kasaï-oriental.

Face à cette situation qui ressemble à celle vaincue en enfer, les forces vives de la province, les mouvements citoyens, voir même les militants et cadres de l’UDPS, tout le monde alors, a réclamé à plusieurs fois la démission du gouverneur MAWEJA pour incompétence, mais sans succès.

Le dernier événement en date est celui de la plénière de l’assemblée provinciale qui était prévue ce mercredi 28 octobre 2020, mais suspendue parce-que le Président de l’Assemblée a été convoqué en toute urgence à Kinshasa.

Rappelons que parmis les matières prévues à cette plénière figurait l’adoption et l’examen de la motion de défiance contre le gouverneur Jean Maweja Muteba.

La suspension de cette plénière dans un climat tendu suivi de la convocation du président de l’Assemblée Provinciale à Kinshasa indique à suffisance ou se trouverait les ennemis de la province.

Entre temps, la misère continue à dominer les citoyens de cette province qui espéraient en ce nouveau régime un ouf de soulagement.

Dossier à suivre

BM

 

 195 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *