Kasaï oriental : Pas d’accès à l’Assemblée provinciale, les députés ne s’avouent pas vaincus

Ils devraient se retrouver ce lundi 02 Novembre pour la poursuite de leur séance plénière suspendue le mercredi dernier. Les députés provinciaux du Kasaï-oriental n’ont pas malheureusement siégé. Le siège de l’Assemblée provinciale ayant été bloqué par un important dispositif policier. Les quelques élus qui ont tenté ce matin d’atteindre la première institution politique provinciale ont été priés de retourner chez eux.

Dans une déclaration politique lue à la résidence officielle du président du bureau, une douzaine d’élus accusent le ministre provincial de l’intérieur d’être à la base de la situation.
” Vérifiant les causes de cette situation, les députés provinciaux ont trouvé un message officiel signé par le ministre provincial de l’intérieur, Sieur Lazare Tshipinda adressé au VPM intérieur, tendant à obtenir le report de la séance plénière prévue ce jour, au motif fallacieux d’affrontements entre deux factions de l’UDPS. ”

Plutôt que d’attendre la réponse du VPM, le ministre provincial de l’intérieur est passé vite à l’acte.
” Sans attendre la réponse à son message de demande de report de la séance plénière et sans autorisation de l’honorable président de l’Assemblée provinciale, le précité a placé devant l’hémicycle un dispositif impressionnant des éléments de la police avec instruction d’empêcher l’accès aux députés et ce, en violation de l’article 7 du règlement intérieur de l’Assemblée provinciale”, ont déclaré les élus provinciaux.

Tout en enjoignant au ministre provincial de l’intérieur de dégager les éléments de la PNC devant le siège de leur institution, les élus promettent de ne pas laisser tomber les bras pour faire valoir leurs droits.
” Au cas où ces circonstances exceptionnelles empêchant l’Assemblée provinciale de se réunir à son siège habituel perdurent, demandons au bureau de décider du lieu qui abritera provisoirement ses travaux, conformément à l’article 6 du règlement intérieur afin d’épuiser les matières de l’ordre du jour précédent tel qu’approuvé souverainement par la plénière.”

Pour rappel, l’ordre du jour prévoyait notamment l’examen de la motion de défiance contre le gouverneur de province Jean Maweja Muteba pour des faits de megestion.

Franck Mbambi

 26 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *