Kasaï Oriental : Lazare Tshipinda retrouve le ministère provincial de l’intérieur et sécurité

C’est au terme d’un arrêté provincial rendu public mercredi 16 Septembre dans la soirée que le Gouverneur de Province a procédé au réaménagement partiel du gouvernement. Jean Maweja Muteba a préféré le professeur Lazare Tshipinda Kasonga à Henri Patrick Matete Mpanya. D’après certaines indiscrétions, ce désormais ex-ministre provincial aurait payé de son manque d’efficacité à la tête de cet important département de l’exécutif provincial.

En jettant son dévolu sur un ancien ministre provincial, sécurité et affaires coutumières du premier gouvernement d’Alphonse Ngoyi Kasanji, le chef de l’exécutif provincial du Kasaï Oriental a choisi l’expérience pour guider ses décisions dans ce secteur ; un secteur plutôt gangrené par des conflits de terres et de pouvoirs coutumiers.

Le premier dossier qui attend d’ailleurs le nouveau patron des affaires intérieures et coutumières au Kasaï-Oriental est celui relatif au sempiternel conflit foncier entre les Bena Nshimba, Bena kapuya et Bena Mwembia. Malgré la signature récemment d’un protocole d’accord pour le retour d’une paix durable dans le territoire de Katanda, ces trois communautés n’ont pas encore enterré la hache de guerre.
Ressortissant lui-même du territoire de Katanda et fort de sa gestion du même conflit en 2008, Lazare Tshipinda aura peut-être plus de marges de manœuvres pour résoudre de manière durable ce vieux conflit foncier.

Outre l’intérieur, la sécurité et les affaires coutumières, ce cadre de l’UDPS fédération de Mbujimayi, devrait réactiver la coopération interprovinciale et les relations avec l’Assemblée provinciale, deux départements considérés jusqu’ici comme les ventres mous du gouvernement Jean Maweja Muteba.

Franck Mbambi

 7 vues,  3 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *