Kasaï/Luebo: Suite aux différents décès dûs au feu de brousse, Un ingénieur agronome déconseille aux paysans le recours à l’agriculture d’itinerance sur brûlis

Le territoire de Luebo dans la province du Kasaï, a enregistré des morts a répétition au chef-lieu de cette entité administrative et ses périphéries en début du mois d’août 2020. Ces décès sont causés par le feu de brousse allumé pour différentes raisons par les personnes non identifiées.

Selon nos sources sur place à Luebo, six personnes ont trouvé la mort suite au feu de brousse dans la dernière quinzaine du mois d’août pendant cette période d’incinération de champs.
Au village de Kampongo, trois adolescents chasseurs ont croisé sur leur chemin ce feu et n’ont pas survécu.

Au village de Mombo à 10km de Luebo, un corps calciné a été retrouvé gisant au sol dans une savane. Même scénario à L’intimité, un quidam a été retrouvé consumé, dans les mêmes conditions.

Face à ce drame, un ingénieur agronome précise que le feu détruit les valeurs physicochimiques et biologiques du sol. Jean Pierre Ngalamulume recommande aux paysans et cultivateur à ne pas incinerer des champs se trouvant dans les forêts primaires et secondaires.
Tout en parlant de la pyromanie, l’ingénieur rassure que le feu de brousse détruit le sol, car il a un effet régressif des microorganismes, les effets des espèces végétales.
“C’est pas appréciable que les gens s’adonnent à cette opération culturale. Normalement, lorsqu’on veut incinérer le champ, on incinére les champs à des heures tardives et cela pour la durée précise”, a-t-il conclu.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia
Depuis Kananga.

 10 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *