Kasaï Central : La fondation Kadima jete le pont entre les communautés de Dimbelenge, découvrez les résolutions signées par les chefs coutumiers

Débuté le mardi 19 janvier dernier, le forum pour la paix et la réconciliation intercommunautaire organisée par la Fondation Kadima avec l’appui financier du haut commissariat des Nations-Unies pour les réfugiés UNHCR, s’est clôturé le jeudi 21 janvier 2021 à la mission catholique de Katende par l’adoption et la signature des recommandations et résolutions issues des travaux en carrefours des chefs coutumiers venus de tout le territoire Pour statuer sur les conflits fonciers décriés dans cette partie de la province du Kasaï Central.

Les autorités traditionnelles recommandent à l’Etat ce qui suit ;
– de soutenir et d’appuyer les initiatives locales en faveur de la paix; d’instaurer la sécurité sur toute l’étendue du territoire de Dimbelenge ;
-proteger les personnes vulnérables ; femmes, filles, enfants et personnes vivant avec handicap ;
-d’assister les victimes des violations des droits de l’homme et les survivantes des violences sexuelles
– faciliter le trafic commercial entre les communautés en réhabilitant et construisant les routes, ponts et passerelles ;
-De faire respecter les conventions liées aux limites territoriales
-Eviter l’ingérence dans les affaires purement coutumières; éviter de délivrer des documents officiels aux chefs non acceptés par la famille régnante et à ceux non intronisés
-De traiter avec célérité les dossiers relatifs à la succession, à l’abdication et à la gestion coutumière
-De promouvoir la loi portant statut et règlements intérieurs des chefs coutumiers…

Quant aux autorités coutumières et à leurs communautés, ils jurent demeurer ainsi
– s’interdire à recourir aux armes blanches à feu ou tout moyen de violences comme voie de résolution des conflits ;
-De promouvoir la justice, la solidarité, la tolérance, la paix et privilégier les dialogues dans les rapports sociaux et faisant des dialogues permanents;
– de respecter les droits et la dignité humaine ;
– Favoriser la collaboration avec le pouvoir public ainsi que leurs homologues sur les activités de développement durable intercommunautaire ;
-Sensibliser les communautés à la culture de la paix, de la non-violence et la citoyenneté responsable ; faire de l’unité et la réconciliation un mode de vie des communautés de Dimbelenge
– Refuser toute instrumentalisation, rester neutres et impartiaux ;
– Lutter contre le recrutement d’enfants dans les guerres communautaires
-Et aussi et surtout coexploiter les espaces arables et forêts en faveur de toutes les communautés
-Aux protagonistes,de mettre les ressources naturelles et culturelles locales au service de la population ; banir leurs divergences au profit de leurs communautés.

Cette alliance a été consignée par l’administrateur du territoire de Dimbelenge et représentant de l’État, Emmanuel Roger Mangenda,le chef de secteur de Kunduye, le Président provincial de la commission consultative des règlements des conflits coutumiers CCRCC,Chef Jean Pierre Barthélémy Tshibombi et les 26 chefs coutumiers du territoire de Dimbelenge sous la facilitation des médiateurs de la Fondation Kadima.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

 167 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :