Kasaï Central : La Coordination provinciale de la Nouvelle Société civile du Congo plaide auprès du Chef de l’État pour la réhabilitation du gouverneur déchu Martin Kabuya et le Bureau National désapprouve.

Une cinquantaine de structures de la société civile de la province du Kasaï Central donnent leur voix dans la déchéance de Martin Kabuya, un mois après. Ces structures récusent la décision des élus provinciaux qu’elles qualifient d’irrégulière.

Cette position est contenue dans une déclaration faite à la presse hier mercredi 29 juillet dernier.
Ces organisations de la société civile locale font savoir que la destitution du gouverneur est issue du leadership politique et non de la megestion comme brandi par les députés provinciaux.
En outre, ce collectif invite le Chef de l’État à jouer à la sagesse pour préserver la paix et la stabilité dans la région.

Le coordonnateur provincial de la nouvelle société civile du Congo (NSCC), Daniel Ntumba, a indiqué que le gouverneur déchu a déjà posé les jalons dans plusieurs secteurs de la vie notamment l’installation à Kananga des bureaux des institutions de breetownwood qui ont signé des partenariats avec différents projets capables d’accélérer le décollage de la province.

“Nous, membres des organisations de la société civile du Kasaï central, réunis ce jour pour statuer sur la situation politique qui prévoit dans notre province. Considérant que le Kasaï Central, notre chère province, qui a chèremment retrouvée favorable aux opportunités de développement grâce aux efforts du Chef de l’État,son Excellence Félix Tshisekedi net et en proie à des multiples défis majeurs à relever et induis du soucis de voir le social du peuple centekasaien se booster au travers les projets de développement. Recusons avec la dernière énergie, la déchéance du gouvernement provincial et prions à son excellence Monsieur le Président de la République de bien vouloir user de sa sagesse pour pouvoir préserver la paix et la stabilité dans les institutions provinciales” a déclaré Daniel Ntumba.

Rappelons que le gouverneur sortant Martin Kabuya a été éjecté par les députés provinciaux suite à une motion de censure initiée par une dizaine d’élus le 20 juin dernier et le verdict à sa requête introduite à la cour constitutionnelle se fait toujours attendre.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia, depuis Kananga.

 8 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *