Kasaï Central : Impayés il y a 177 mois, les agents de la SCPT sollicitent l’implication du Chef de l’État

Les agents, cadres et retraités de la société congolaise des postes et télécommunications (SCPT) ont exprimé leur ras-le-bol à travers un mémorandum du 10 juillet dernier rendu public ce jeudi 16 juillet 2020, adressé au Président de la République.

Dans cette correspondance, ces fonctionnaires de l’Etat s’indignent des conditions dans lesquelles ils passent ce confinement partiel et déplorent la vetusté et l’insuffisance des matériels de travail.

A Félix Tshisekedi, ces agents exigent ce qui suit:
1) Le paiement de leurs salaires et arriérés de salaires qui s’élèvent à 170 mois (cent septante mois) plus 7 mois (7) de salaires pour l’année 2020,
2) Le paiement des décomptes salaires de la fin de carrière des agents et cadres retraités et ce, depuis 2008 jusqu’à ce jour,
3) Le lancement de la fibre optique dans la Province du Kasaï Occidental démembré sur le tronçon national numéro 1,
4) La dotation de la Direction provinciale de la SCPT-SA d’un outil de travail adéquat pour sa relance effective.

Interrogé à ce sujet par Infoslive, le directeur provincial de cette entreprise publique, se dit ne pas ni de loin ni de près concerné. Jean Marie Kontra a précisé que la direction de gestion du personnel est autonome au sein de leur société.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia, depuis Kananga

 10 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *