Kasaï Central : décès de Kamukuny, 7 morts enregistrés dans l’espace de 72 heures dans son village natal

Depuis le décès du gouverneur ai de la province du Kasaï Central, une vive tension a prévalu dans la mission catholique de Tshibala au territoire son fief électoral.

Nul n’ignore que les peuples kasaïens restent enracinés dans les coutumes . A chaque tombée d’un Baobab ou notable d’une contrée quelconque, les paysans s’adonnent aux tracasseries, extorsions et xénophobie. C’est devenu une routine pour certains peuples qui soutiennent cet adage luba ” Mfumu katu ufwa nkayende to,” entendu le leader ne meurt jamais seul .
Les sources dignes de foi d’infoslive.cd sur place, renseignent qu’après l’annonce de la disparition de Amboise Kamukuny à Kinshasa, les habitants de Tshibala ont barricadé les routes de ce côté, obligeant à tout passager de partager les chagrins momentanément faute de quoi ils subiraient des coups de toute sorte à la hauteur du village Ntambwe ya Tshashi.

Les plus victimes sont les cyclistes appelés communément bayanda qu’infoslive.cd a interrogé ce samedi

” Nous souffrons ici à Tshibala,au village natal Ntambwe de Monsieur Ambroise Kamukuny, les habitants sont partout sur la grande route, ils ont des machettes et ils ont tué quatre personnes le jeudi dernier, puis 3 ce vendredi dans la nuit sous ma barbe. Ils conditionnent le passage par l’exercice des travaux et des pleures. Nous avons traversé plus de dix barreilleurs. Les autorités doivent nous aider parcequ’on a totalisé deux jours au lieu d’un jour” alerte-t-ils avant le pire,a téléphone depuis Kempe.

Ce calvaire est confirmé par l’administrateur du territoire de Kazumba qui condamne ces actes de vandalisme et appelle ses administrés à contenir bien leurs émotions. Jean Marie Lusamba fait savoir que cette barbarie va cracher sur la mémoire du défunt et confirme tout de même que la situation est sous contrôle tout en restant septique de donner le bilan.

” Il y a quelques actes de tracasseries au village natal du feu Ambroise. Mais le calme est déjà revenu. Oui il y a eu des morts et blessés, j’attends le rapport de l’équipe technique que j’ai délégué sur place .
Ce n’est pas en détruisant que la population doit pleurer le gouverneur ai. Le peuple de Tshibala doit éviter ces actes discriminatoires. La mort de Amboise Kamukuny n’a pas seulement frappé le territoire de Kazumba, mais plutôt toute la République Democratique du Congo et la province. Il était respectueux des textes légaux et lois du pays, nous devons l’honorer ” insiste-t-il.

Rappelons que le gouverneur ai de la province du Kasaï Central Professeur Ambroise Kamukuny Mukinayi s’est éteint le mercredi O4 novembre dernier à l’hôpital Monkole de Kinshasa de suite d’une courte maladie.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia depuis Kananga

 321 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *