Kasaï Central: Conflits champêtres à Kazumba, un natif joue à l’apaisement

La journée du 31 août 2020 a été caractérisée par des violences au village de BENA BELA, groupement de Bena Kashile au secteur de Matamba dans le territoire de Kazumba au Kasaï Central.

Honoré Kabasele qui révient d’une enquête ménée dans cette entité rurale située à une quarantaine de kilomètres de la ville de Kananga, rapporte que les prémières escarmouches ont été enregistrées en début de juillet dernier dans la localité de MBUNGU Muela où cinq personnes ont été grièvement blessées à la suite des conflits coutumiers ayant opposés le chef MUELA à son rival Kayembe Tshiamba qu’il taxe d’usurpateur du pouvoir.

Les disputes entre les deux communautés avaient tourné au vinaigre à Kalonga, bilan: 4 blessés dans les deux camps, ajoute la même source.

Dans le même périmètre, le 31 août, les conflits champêtres avaient suscité un tollé général suite à l’affrontement entre les familles de BUABUA et KAPANGA.

En réprésailles, les membres de sa famille avaient, au crépuscule du même jour, mis le feu sur 8 cases à Bakwa tshibelu, imposant les habitants à choisir la brousse comme réfuge, conclue la même source.

Natif du coin, MUKENGE KABASELE, en sa qualité du leader d’opinions, prêche la paix comme facteur du développement d’un milieu. Il invite les paysans de ce récoin à priviléger le dialogue, seule voie pacifique de résolution des conflits. “Nous condamnons les actes de vandalisme de Kalonga mpoyi, nous avions conclu que nos frères se disputent pour rien. Quand il y a la paix, il y a le développement. On ne peut pas parler du développement sans la paix. Les habitants de Bena bela doivent cultiver la paix, nous laissée par nos ancêtres” a-t-il souligné.

Il est important de noter que le calme est révénu dans ce coin grâce à la médiation entamée par le Chef de secteur de Matamba.

Depuis Kananga, Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia Shamois

 12 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *