Kasaï-Central: 48 chefs coutumiers et représentants des pygmées devant une équation à Kananga

Venus du territoire de Mweka dans la province du Kasaï et du territoire de Dimbelenge au Kasaï Central depuis le 18 septembre 2020, les chefs coutumiers et représentants des peuples autochtones n’ont jusqu’à ce jour rencontré leur hôte, qui selon eux, serait coordonnateur national des peuples autochtones.

Ces pygmées batwa qui indiquent être venu répondre à l’invitation de Monsieur Shamba Augustin, passent des moments de vache maigre depuis plus de deux semaines à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï, sans abris ni restauration malgré plusieurs démarches entamées en leur faveur par les acteurs de la société civile.
Un d’eux, rencontré au dépôt magasin de la SNCC où ils sont logés momentanément, explique le calvaire.
“Nous venons de Mweka, à 300 km d’ici, nous avions fait le pieds pendant trois semaines pour arriver ici et prendre part au forum sur invitation de notre représentant Shamba, mais depuis on ne voit personne, on ne sait pas quoi faire ici, nous souffrons,on manque l’eau ni la nourriture… Nous demandons aux autorités provinciales de nous venir en aide, car nous sommes tous kasaïens. Pourquoi la population de Kananga se moque de nous?”, S’interroge-t-ils.

Cette triste réalité inquiète plusieurs acteurs de la vie sociale malgré la passivité des autorités attitrées.
Parmi ces pygmées batwa, figurent les personnes de troisième âge qui, actuellement, sont exposées aux différentes intempéries pendant cette période. Donc, le pire n’est pas à craindre.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

 26 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *