Kananga : Résurgence de l’insécurité, un mort enregistré cette nuit

Un pasteur d’une Église de réveil locale a été tué la nuit de ce mercredi 05 au jeudi 06 août 2020 par les malfrats à son domicile, après une erruption.

La situation sécuritaire au Kasaï central en général et dans la ville de Kananga en particulier est devenue trop alarmante il y a quelques jours. La population ne passe pas une nuit paisible sans qu’un cas d’insécurité soit signalé .

Ce jeudi 06 juillet 2020, aux environs d’une heure du matin, les hommes a mains armées ont visité une famille dans la commune de Katoka au quartier Katoka 2, dans l’ex localité Simba, sise avenue Moulin 2. Ces hors la Loi ont, après avoir cassé la porte, exigé une importante somme d’argent aux responsables en tirant à bout portant, nous renseigne une source proche.
Selon les mêmes sources, ces inciviques ont réussi à emporter plus de 150.000fc et quelques biens de valeur se trouvant dans la maison.

Après cette irruption, ces malfrats ont tiré sur le numéro un de la famille, qui n’a pas survécu à cette fusillade. Louis Bunduki, pasteur de son état, responsable d’une église de réveil de la place, a rendu l’âme une heure après, à l’hôpital de référence Saint Georges de la commune de Katoka et son corps est gardé à la morgue de l’hôpital provincial.

Notons qu’il y a une semaine, la nouvelle société civile du Kasaï central avait décrié la recrudescence de l’insécurité au Kasaï Central et recommandé le renforcement des éléments de la police qui patrouillent la nuit.
Ce cas survient après celui de la commune de Kananga en début de semaine à Kamayi.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia, depuis Kananga.

 10 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *