Kananga : Les jeunes interpellent les autorités au sujet de l’insécurité reccurente sur la ville

Les jeunes leaders des différentes structures et associations de la ville sont très préoccupés par la situation sécuritaire qui prévoit à Kananga actuellement.

A Kananga ,ce dernier temps, plusieurs familles sont victimes des cas des vols, cambriolage, extorsion et banditisme dans tous les coins et recoins de la ville de Kananga. C’est ainsi que les jeunes de cette dénoncent le silence alourdissant des autorités provinciales qu’urbaines face à la montée d’insécurité.

C’est le cas de Olivier Beya qui déplore les vols à répétition dans les communes de Katoka et Kananga

” L’insécurité a atteint un niveau inquiétant, chaque jour,les maisons sont visitées par les malfrats. On vole au quotidien.
Le jeudi dernier,il y eu beaucoup de tentatives à Katoka. Hier, ils ont volé non loin de l’école Mbombo toujours à Katoka.
C’est pourquoi nous interpellons les responsables des services de sécurité, l’ANR, la police, les Fardc de jouer réellement leur rôle .
La population a droit à la sécurité,ces paisibles citoyens doivent dormir tranquillement. Surtout madame le Maire de la ville de Kananga. Elle a fait montre de ses limites. Devant une telle incompétence, quand les mouvements citoyens descendront dans les rues, certains diront que c’est l’acharnement et l’instrumentalisation. Trop c’est trop ! ” s’indigne Beya Olivier de la lucha.

Pour mémoire, plus de cinq cas d’insécurité ont été signalés à travers la ville de Kananga, a Katoka, Lukonga,Biancky,Snel, Kananga 2 où plusieurs biens de valeurs ont été emportées et les hommes à mains se sont en cavale.
Du côté de la police,les difficultés financières et matérielles persistent.
Le commissaire divisionnaire de la pnc/Kasaï Central nous a indiqué que son cahier des charges déposé auprès du chef de l’exécutif provincial depuis mi-août, demeure jusqu’ici sans suite.

Nous y reviendrons

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia depuis Kananga

 192 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *