Kananga: Des professionnels de médias outillés sur l’écriture journalistique face aux violences basées sur le genre (VBG)

L’atelier de renforcement des capacités des femmes de médias et autres journalistes des chaînes partenaires de SFCG, organisé par l’Union congolaise des femmes de médias (Ucofem), en partenariat avec Search for commun ground(SFCG), s’est clôturé lundi 14 Septembre dans la salle Olive à l’Azda.

Durant trois jours, les intervenants ont abordé diversement les sujets liés aux violences basées sur le genre (Vbg) mais surtout l’écriture journalistique.
A l’issue de ces assises, la directrice de l’ucofem/Kasaï Central, a expliqué que tout est parti d’un plaidoyer mené par son organisation dans dix organes de la place, où elle affirme avoir constaté la présence remarquable des femmes dans la profession et les difficultés auxquelles elle fait face.

Elysée Lusamba rassure que bon nombre de filles qui s’adonnent à la presse, sont victimes des Vbg de la part des aînés qui en contre-partie leurs apprennent.
Pour couper à ces actes, Lusamba Kayembe révèle avoir frappé à plusieurs portes de partenaires afin de venir relever le niveau des jeunes filles. Et c’est Search for commun ground SFCG qui vient de répondre favorablement aux cris d’alarmes des femmes de médias.
La directrice provinciale de l’Ucofem qui se dit également déterminée à éradiquer ce fléau, invite les autres partenaires à emboîter le pas de SFCG en facilitant le bon encadrement des jeunes filles pour leurs autonomisations.

De son côté, Marcel Mukendi, représentant du chef de bureau SFCG , s’est félicité de l’attention des participants et de l’interaction qui ont caractérisé cette manifestation.
Quand aux doléances soulevées, l’homme promet le suivi l’année prochaine, avec un autre module.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia

 13 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *