Justice populaire à Kananga: Un présumé voleur brûlé vif à l’Azda

Depuis deux mois, la population de la ville de Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï central, ne passe pas une nuit sans qu’un cas de vol, cambriolage et extorsion ne soit signalé. Les trois derniers jours sont venus amplifier le bilan d’insécurité dans cette entité.

La nuit du Samedi 11au Dimanche 13 juillet, 3 maisons ont été visitées par les malfrats dans trois coins différents surtout dans la commune de Kananga.
Au quartier Tshinsambi par exemple, un voleur qui aurait tenté de mettre la main sur le bétail et en suite emporter les biens de la cuisine d’un foyer dans la localité Azda, est tombé dans les mains de la population.

Les jeunes, hommes et femmes de cette contrée s’en ont pris à lui jusqu’à l’achever. Résident sur l’avenue Kansense, le défunt a été brûlé vif avec ses butins entre les mains, par une centaine de personnes mobilisées à 5 heures du matin, heures locales, au croisement des avenues Kanyuka et Maman Yemo.

Alerté, le commandant ville/PNC n’est arrivé sur le lieu que quelques minutes après ce drame, retrouvant le corps sans vie consumé.
John Lifuli a intimé l’ordre à ses gardes de disperser la foule et débarrasser le corps du feu.

Le chef de quartier Tshinsambi s’est indigné de cet acte, expliquant n’être au courant de rien.
Soudain, le maire adjoint de Kananga qu’accompagnait le bourgmestre, est arrivé sur le lieu pour un constat.
Le major Gentil de l’auditorat général militaire du Kasaï Occidental démembré est passé aussi aussi sur le lieu.

Le bourgmestre Kasonga Bilolo a condamné cette vindicte populaire et a invité ses administrés à dénoncer les ennemis de la paix à la police en lieu et place de les tuer afin de permettre aux services de sécurité de dementeler le réseau de bandits qui sèment terreur dans la ville.

Hormis ce cas macabre, deux familles ont été également visitées par les hommes à mains armées dans l’ex-localite Biancky.

Jean Claude Ngalamulume wa Bakamubia

 7 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *