Grève à Boboto et Bosangani: Il est maintenant clair que c’est l’ Église catholique qui combat la gratuité

Ce lundi 19 octobre, tôt le matin, les parents des élèves sont surpris du comportement des gestionnaires de deux écoles de la Gombe. Il s’agit du Lycée Boboto et Bosangani qui entament la grève et font retourner les enfants à la maison.

« Doit-on parler de l’escroquerie des enseignants vis-à-vis de l’État ? Récupérer l’argent des salaires chaque mois et refuser d’enseigner, n’est-ce pas là escroquer l’État congolais ? », crie un des parents.

Ces enseignants réclament l’augmentation du salaire avec cette gratuité. Selon un des enseignants de Bosangani, avant ils touchaient 500 et avec la gratuité, le salaire est revu à la baisse, raison de l’opération « journée sans écoles ».

Selon tous les parents présents ce lundi devant ces écoles, il est clair que l’église catholique combat la réforme qui soulage les parents pour ses intérêts égoïstes.
L’église catholique accepte de créer le déséquilibre social, alors que pendant tout ce temps, elle tentait de parler au nom du peuple.

« Hier c’était Kabila ne travaille pas pour l’intérêt de la nation, aujourd’hui avec la bonne foi de Félix Tshisekedi, l’église catholique se voit menacée parce que c’est à travers ces écoles qu’elle se faisait beaucoup d’argent », s’indigne un des parents d’élèves.

« Déjà voir combien une école catholique taxait les parents, vs allez comprendre comment, l’enseignement était les fonds de commerce de cette église », poursuit-il, tout triste.

Et un autre de renchérir : « Nous constatons aujourd’hui, l’ennemi des parents, c’est l’église catholique ».

REPLIK.CD

 112 vues,  2 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *