Flash! RDC-EPST: Après le Rapport accablant de l’IGF sur le détournement des 62 Milliards de Franc congolais, le SYECO monte au créneau et invite la justice à traquer les 5 personnes citées

Le syndicat des enseignants du Congo (SYECO), par la voix de sa secrétaire générale Cécile Tshiyombo, a, à travers une déclaration faite ce Samedi 21 Novembre 2020, à la presse, à l’issue de sa réunion du comité national, salué le rapport publié par l’inspection générale des finances, rapport faisant état de plusieurs graves irrégularités dont le détournement de 62 milliards de francs congolais soient 62 millions de dollars américains chaque mois par 5 hautes personnalités du ministère de l’EPST, somme destinée au salaire des enseignants mettant ainsi en mal la prise en charge de ces derniers par l’État

Le SYECO qui se félicite déjà de ce rapport qui met à nu ces faits de megestion dans le secteur de l’EPST, invite la justice à faire son travail notamment en interpellant ces 5 hautes personnalités citées dans le rapport accablant de l’IGF, afin qu’ils répondent de leurs actes et cela dans l’esprit de l’État de droit. Le SYECO invite aussi le ministre d’État en charge de l’EPST à suspendre ces 5 personnalités citées par l’IGF et les remplacer, comme mesure conservatoire.

Par ailleurs, le SYECO dit réitérer tout son soutien aux consultations initiées par le Chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, lesquelles “visent à mettre hors d’état de nuire tous les contrefacteurs de la République.

Dans cette déclaration à la presse, le Syndicat national des enseignants du Congo exhorte le gouvernement de la République, par le truchement du Premier ministre, de faire diligence pour convoquer illico la cérémonie de clôture des assises de BIBWA afin de passer à la matérialisation de ses engagements pris au cours de ces assises et répondre, de manière satisfaisante, aux attentes des enseignants qui sont restés en suspens depuis plus d’une semaine déjà.

“Faute de quoi, le gouvernement sera tenu seul responsable de tous les désagréments qui en découleront”, a conclu sur un ton ferme Cécile Tshiyombo.

BM.

 441 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *