Éducation : La CONEPT RDC et l’ONG YMAE s’opposent à la décision du Cardinal Ambongo d’exclure les enseignants non catholiques et se réservent le droit d’accompagner ces enseignants en justice

La décision du Cardinal Fridolin Ambongo de vouloir mettre de côté tous les enseignants non catholiques au niveau des écoles conventionnées catholiques n’est pas la bienvenue dans l’opinion nationale. La Société civile de l’éducation monte au créneau pour dénoncer la violation flagrante de la constitution et de la Loi cadre sur l’enseignement en RDC par le Chef spirituel de l’église catholique.

Selon Jacques Tshimbalanga et Serge Bondedi respectivement Coordonnateur National de la Coalition Nationale de l’éducation pour tous (CONEPT RDC) et Coordonnateur de l’ONG de défense des droits à l’éducation YMAE, le cardinal Ambongo doit revoir sa décision qui n’est autre que de l’entorse à la Loi. Pour ces acteurs de la Société civile de l’éducation, cette décision est une discrimination qui risque de compromettre la bonne reprise des activités scolaires d’ici le 12 Octobre prochain.

Jacques Tshimbalanga et Serge Bondedi qui se disent surpris par cette décision dangereuse du Cardinal Ambongo, l’invitent tout simplement à sursoir à cette décision non conforme aux règles et principes établis par les Lois de la République.

La CONEPT RDC et l’ONG YMAE, selon Jacques Tshimbalanga, s’apprêtent à mettre sur pied un collectif d’avocats pour défendre les enseignants devant les cours et tribunaux au cas où le Cardinal Ambongo et d’autres confessions religieuses s’entenaient à la décision de mettre de côté les enseignants non catholiques ou non membres de leurs confessions. Pour la Société civile de l’éducation, cette discrimination ne peut pas passer, elle sera farouchement combattue et attaquée en justice.

TN.

 142 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *