Dans un contexte extrêmement difficile pour son fonctionnement, la CNDH-RDC ouvre sa 2ème Session ordinaire du mois d’Août 2020.

Ouverture ce lundi 31 aout 2020 à Kinshasa, de la Session ordinaire de la Commission Nationale des Droits de l’Homme, CNDH.
La cérémonie de d’ouverture qui a eu lieu au siège de cette Institution a été présidée par son Président Me Mwamba Mushikonke Mwamus, en présence des autres membres, cadres et agents.

Dans son allocution d’ouverture, le Président de la CNDH a, d’entrée de jeux, évoqué le contexte extrêmement difficile dans lequel s’ouvre cette Session. Selon le numéro un de la CNDH-RDC, c’est depuis 2019 que cette institution ne reçoit plus les frais de fonctionnement, une situation qui met en difficulté les membres de la CNDH et leurs Collaborateurs, contraint parfois de faire les sacrifices pour sauvegarder non seulement l’image de la CNDH, mais aussi de tout le pays.

C’est pourquoi, le Président de la CNDH a félicité tous les membres, cadres et agents pour tous les efforts consentis pour l’avancement de cette institution avant de les exhorter à poursuivre les mêmes efforts afin que la CNDH maintienne son Statut « A » lors de l’évaluation qui va intervenir l’année prochaine.

Cependant, le Président la CNDH a saisi de l’occasion pour réitérer l’appel lancé vers le ministère du Budget, de finances ainsi qu’à la Banque Centrale à accorder une attention particulière aux bons d’engagements introduits par la CNDH depuis des mois et des mois mais toujours sans suite, car, en pénalisant la CNDH, c’est le pays qui perdra sur le plan international.

BM.

 21 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :