Coalition CACH-FCC : Les “grands radicaux” écartés du comité de suivi de l’accord

Selon des sources dignes de foi, le Président Félix Antoine Tshisekedi, autorité morale de la plateforme Cap pour le Changement (CACH) et son prédécesseur Joseph Kabila Kabange, autorité morale du Front Commun pour le Congo (FCC), continuent à tenir ferme à l’accord de coalition FCC-CACH.

Et pour raison d’efficacité et pour favoriser un climat de paix au sein de la coalition, de sources proches de deux camps politiques, Infoslive.cd apprend que Jean Marc Kabund, Augustin Kabuya et Ramazani Shadary, considérés par plusieurs observateurs comme des radicaux extrémistes, ont été débarqués du Comité de suivi de l’Accord FCC-CACH.

Et selon Dépêche.cd, ces radicaux sont remplacés par Peter Kazadi, Nicolas Kazadi, Kitenge Yezu et Thethe Kabwe, pour le compte du CACH.
Le FCC aligne désormais Nehemie Mwilanya, Aubin Minaku, Azarias Ruberwa et Raymond Tshibanda.

Les nouvelles personnalités ont la lourde charge d’aplanir les divergences entre les différentes composantes de la coalition au pouvoir. « Ce remplacement stratégique des faucons par des colombes vise à impulser une nouvelle dynamique de collaboration entre les deux familles politiques », a soutenu une source contactée par le confrère.

Pour rappel, les radicaux extrémistes écartés sont reconnus pour leur sortie médiatique intempestives, ne permettant pas un meilleur climat de travail au sein de la coalition.

La réaction d’Augustin Kabuya ne s’est pas faite attendre. Interrogé par Top Congo FM, l’homme déclare: “Si je suis écarté du Comité de suivi, je vais me réjouir”.
A lui d’ajouter : “J’ai toujours été contre ce Comité de suivi (de l’accord FCC-CACH). Je l’ai d’ailleurs beaucoup critiqué. Si je suis mis de côté par celui qui nous désigne, je vais tout simplement me réjouir”.

A en croire le Secrétaire général de l’UDPS, ils n’ont pas été débarqués du comité de suivi. “C’est une petite Commission qui est mise en place pour préparer la grande rencontre entre Joseph Kabila et Félix Tshisekedi et les points à l’ordre du jour”, a précisé Augustin Kabuya pour qui le Comité de suivi de l’accord FCC-CACH n’est pas réaménagé et “est toujours là. “Je suis signataire de cet accord. Mais, si celui qui désigne ne trouve pas d’importance que je sois là, je vais poser le problème pourquoi?”, a-t-il renchéri.

TN.

 12 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *