Bukavu : Une marche pacifique des étudiants dénonçant le meurtre de leur camarade de l’UOB violemment réprimée par la police

Les étudiants venus des différentes institutions universitaires de la ville de Bukavu ont manifesté dans l’avant midi de ce samedi 5 septembre 2020 pour dénoncer la recrudescence de l’insécurité dans la province du Sud-Kivu et particulièrement dans les 3 communes de la ville.

À partir de l’institut supérieur pédagogique (ISP-Bukavu), ces étudiants en colère, ont envahi le boulevard Patrice Emery Lumumba jusqu’au gouvernorat de province, à Labotte, pour déposer leur mémorandum adressé au Président de la République.

Les manifestants ont dénoncé le silence des autorités provinciales face à l’assassinat des étudiants enregistré à Bukavu et dans les territoires, citant le cas Horuchiri Balolage Patient, étudiant de deuxième année de graduat à l’Université Officielle de Bukavu, assassiné à son domicile dans la nuit du Jeudi au Vendredi 4 septembre 2020 par des bandits armés et d’un autre abattu dans le territoire de Kalehe en début de la semaine.

Après plusieurs heures de manifestations à la place dite Feu rouge et bloquant la circulation au niveau de la ville, les manifestants se sont vus dispersés par les éléments de la police à coup de gaz lacrymogènes.

Ces derniers exigaient la présence du gouverneur de province Théo Ngwabidje pour recevoir leur mémorandum, chose qui n’a pas été faite jusqu’à leur répression. Ils promettent de revenir avec force le lundi 07 septembre prochain pour poursuivre leur lutte.

Pascal Mugisho depuis Bukavu

 7 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *