Amélioration de la qualité de l’éducation et bonne gestion participative du secteur impliquant la Société Civile, la CONEPT/RDC lance le projet PRESAQUE

Dans le cadre de la mise en œuvre de la composante opérationnelle 1 qui vise à renforcer la participation de la société civile nationale à la planification de l’éducation, au dialogue sur les politiques et au suivi, la Coalition Nationale l’Education Pour Tous en République Démocratique du Congo, CONEPT/RDC, va mettre en œuvre, avec l’appui du Partenariat Mondial pour l’Education (PME), le projet Plaidoyer Responsabilité Sociale pour l’Amélioration de la Qualité de l’Education « PRESAQUE ».
L’Atelier du lancement de ce projet qui a eu lieu ce mardi 18 aout à Kinshasa, a connu la participation des leaders des Syndicats des Enseignants, des Comités des Parents d’élèves et des Organisations Non Gouvernementales de Défense des Droit à l’Education.

Dans son mot de Bienvenue, Béatrice Bolampekwa, Présidente du Conseil d’Administration de la CONEPT/RDC, a présenté l’objectif de ces assises à savoir, recueillir les contributions des parties prenantes sur la meilleure manière de réussir la mise en œuvre en vue de l’atteinte des objectifs du projet et d’impacter la qualité des conditions des apprentissages au niveau national et dans les provinces ciblées.
Intervenant au nom des Partenaires Techniques et financiers, PTF, Valère MUNSIA, Coordonnateur du SPACE, a apprécié les objectifs poursuivis par ce projet qui établissent une très bonne relation avec les trois axes de la stratégie Sectorielle de l’Education et de la formation SSEF à savoir, l’accès, la qualité, et la gouvernance.

Le Projet PRESAQUE, selon le Coordonnateur de la CONEPT/RDC, Jacques TSHIMBALANGA qui en a fait la présentation, promeut l’engagement et la participation des citoyens pour l’amélioration de l’accès à l’éducation de qualité inclusive, le financement intérieur et innovant de l’Education. Il soutient les activités d’engagement des communautés et des citoyens à la demande de redevabilité et au suivi dans la mise en œuvre des politiques, plan et programmes d’éducation au niveau national et dans les provinces ciblées à savoir : Nord-Kivu, Sud-Kivu, Kasaï- Central, Kongo central et le Kivu.

Rappelons que la CONEPT/RDC est un mouvement de la société civile qui promeut et défend le droit à l’éducation pour tous. Depuis 2011, cette organisation est engagée dans la demande de redevabilité pour l’amélioration de la qualité des services et plaide pour l’augmentation du financement public alloué à l’éducation.

Benoit MUDIAYI

 12 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *