Décédé dans la nuit de ce jeudi 16 juillet à l’hôpital de Ngaliema Medical Center, voici la biographie de Martin EKANDA fondateur de l’ISIPA.

Martin EKANDA ONYANGUNGA est né à Kahino dans le Maniema, une de 26 provinces de la République Démocratique du Congo d’où il fait ses études primaires. Originaire du Sankuru, où il y va pour faire ses études secondaires à l’Ecole Méthodiste de Wembonyama en Section Scientifique, Option Mathématiques-physiques. Il obtint son Bachalauréat au Collège Saint Augustin de Lodja, toujours au Sankuru en 1969. Il commença ses études supérieurs à l’Université de Kinshasa, alors Luvanium à l’époque, à la Faculté de Polytechniques. Coup du destin, Martin continue ses études universitaires et les achève en Informatique en Belgique en 1974.
« …bon écoutez, j’ai terminé d’abord mes études en informatique non seulement à l’université, mais j’ai eu la chance de voir que l’université collaborait avec un constructeur de l’époque qui avait le monopôle de l’informatique, c’était IBM. J’ai étudié à IBM Belgium Center Education… j’ai terminé mes études le 03 décembre 1973 entant qu’ingénieur informatique » rapporte-il.
Etudiant brillant, très vite il est retenu comme assistant à l’université, il exerce aussi sa nouvelle profession comme étant ingénieur informatique pour le compte d’un courtier…
Il rentre au pays, le Zaïre à l’époque d’où l’Université Pédagogique Nationale de Kinshasa sollicite ses compétences pour dispenser cours, évidemment qu’il accepte. Il fait un parcours de courte durée à l’UNAZA au service universitaire informatique.
« Avec des petites incompréhensions que j’ai trouvé, cela m’a emmené à penser à mettre sur pied une structure d’enseignements supérieurs en informatique à cause de la carence que j’ai observé… » dit Martin EKANDA. Toute l’histoire se dessine, la projection de ce qui sera la machine à production d’une élite nationale qu’internationale en informatique venait de prendre forme.
A son époque il y avait un programme pédagogique dit « informatique » dispensait par des constructeurs de la place, ce programme s’intéressait à donner des leçons de programmeur pendant trois mois, mais le contenu de ce programme n’était rien d’autre que des cours d’initiation aux ordinateurs, le cours de logique de programmation et quelques langages de programmation connus à l’époque. Certes que ces cours étaient nécessaires, mais pas suffisant pour former des cadres universitaires dont avait besoin la nation tout entière.
Tel un maestro, Martin EKANDA encadrait déjà un nombre important de personnes sur des leçons cadrant sur des notions orientées vers les gestions (stock, paiement, facturation,…), d’où il lui fut suggéré de chercher des locaux et de commencer ces enseignements en études supérieurs. Tout ce passe à Kinshasa, le 13 novembre 1975 il passa un communiqué invitant les intéressés sur les ondes de la chaine nationale, la Voix du Zaïre, Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) actuelle.
Marié à Madame LUYEYE EKANDA Ruffine, et père de plusieurs enfants, il a su au fil du temps transcender son savoir durant quatre longues décennies, ce qui lui a valu plusieurs récompenses tant au niveau national, qu’international. A la question lui étant posée sur ses meilleurs souvenirs, la réponse est le conseille dont lui donnait son géniteur sur « avoir le courage, et surtout d’aimer les études ». Il a fait de ses mots l’un des piliers de sa vie et de son succès.

 70 vues,  1 vues ce jour

Partager cet article

1 thought on “Décédé dans la nuit de ce jeudi 16 juillet à l’hôpital de Ngaliema Medical Center, voici la biographie de Martin EKANDA fondateur de l’ISIPA.

  1. Bizarre comme biographie d’une aussi grande personnalité !!!

    Pas grand chose sur ISiPA son fameux institut d’enseignement en informatique… J’attendais en savoir un peu plus…. Création, évolution et différents domaines de formation… Rien… Qu’est ce qu’il faisait réellement depuis 1975 en plus de l’isipa, pas non plus grand détail…. Une biographie très simpliste pour une grosse pointure comme lui

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *