Latest Posts

Reçu par le Premier Ministre Sama Lukonde, le SG de l’UDPS Augustin Kabuya rassure: « Tous les membres du Présidium de l’USN sont séreins et accompagnent le Chef de l’Etat »

Kinshasa, le 24 janvier 2024

Le Premier Ministre Jean-Michel Sama Lukonde a reçu ce mercredi 24 janvier 2024, dans la soirée, le Secrétaire Général de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, Augustin Kabuya Tshilumba.

En sa qualité de membre du Présidium de l’Union sacrée de la Nation, famille politique du Président de la République, Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, le SG de l’UDPS était venu voir le Premier Ministre dans le cadre d’une tournée de consultation et d’échange auprès des autres membres du Présidium de l’USN au lendemain de la sortie officielle d’une plateforme politique créee par un autre membre de l’USN. Ne trouvant aucun inconvénient dans cette démarche, Augustin Kabuya, tout en lançant un appel au calme, a laissé entendre que l’Union sacrée reste bel et bien unie et rangée derrière le Chef de l’Etat qui en est seul initiateur.

« Nous avons parlé en famille. L’initiateur de l’Union sacrée c’est le Chef de l’Etat. Nous travaillons parceque le Chef de l’Etat veut que nous soyons là. L’Union sacrée n’est pas une initiative de quelqu’un, elle n’est pas l’initiative d’un membre du Présidium. Mais, je demande aux uns et aux autres de ne plus beaucoup dramatiser. Depuis hier, j’ai rencontré les membres du Présidium, ils sont tous sereins pour accompagner le Chef de l’Etat », a déclaré à la presse Augustin Kabuya.

Pour le président intérimaire de l’UDPS, l’heure n’est pas à la division à l’Union sacrée.

« Les membres du Présidium peuvent se réunir, se concerter, je suis d’accord avec ça. Qu’on ne puisse pas en faire un problème pour nous diviser. Je voudrais parler avec tout un chacun, connaître sa position. C’est ce que je viens de faire avec le Premier Ministre. Nous avons échangé autour de cette question. En ce qui me concerne, je pense que ce n’est pas un grand dossier qui peut créer des souspissions ou des divisions parmi nous », a martelé Augustin Kabuya.

Pour rappel, quelques membres de l’USN, avec à leur tête un membre du Présidium Vital Kamerhe, ont lancé une plateforme dénommée Pacte pour un Congo Retrouvé (PCR), un sujet d’actualité qui a alimenté le débat dans l’opinion à travers le pays.

Infoslive/ Presse primature

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss