Latest Posts

Les M23 Provoquent-ils Félix Tshisekedi ? Une escarmouche tombe à Saké à quelques Kilomètres de la ville de Goma

L’armée de la République démocratique du Congo (FARDC) accuse les rebelles du M23, appuyé par l’armée rwandaise RDF, d’avoir largué des bombes au mortier de 120 mm sur la cité de Sake, dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu).

Guillaume Djike, porte-parole des FARDC dans la région, a déclaré que l’incident s’est produit à 13 heures de ce vendredi.

Les mortiers de 120 mm sont des armes d’artillerie portables utilisées par les forces militaires pour tirer des obus de mortier sur des cibles à moyenne distance. Ces bombes, conçues pour être lancées en arc de cercle, sont capables d’atteindre des cibles derrière des obstacles tels que des bâtiments ou des collines.

Le Vice-Premier Ministre, ministre de la Défense nationale et des Anciens combattants, Jean-Pierre Bemba, avait informé le Conseil des ministres le vendredi 29 décembre 2023 que le M23 avait repris l’offensive contre les forces armées de la RDC le 21 décembre 2023 dans le territoire de Masisi, malgré un cessez-le-feu récent.

Ce regain de violence survient à peine un mois après le déploiement de la Mission de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) en République démocratique du Congo (SAMIDRC). La SAMIDRC, déployée le 15 décembre 2023, vise à soutenir le gouvernement congolais dans ses efforts de restauration de la paix et de la sécurité dans l’Est du pays, confronté à une recrudescence des conflits et de l’instabilité liée à la résurgence de groupes armés.

Déjà plusieurs voix s’élèvent dans la société civile que les politiques pour condamner cette l’attaque de cette force négative dans la partie nord du pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss