AccueilLa UnePrésidentielle 2023/La candidature de Félix TSHISEKEDI reçue à la CENI

Présidentielle 2023/La candidature de Félix TSHISEKEDI reçue à la CENI

Published on

« J’invite la population à continuer le combat que la République doit à tout prix remporter et nous sommes sur la bonne voie. Celui de l’indépendance économique qui s’articule autour de trois lettres qui forment la République Démocratique du Congo. R : Renaissance, D : Développement et C : Crédibilité » (Félix Tshisekedi)

Kinshasa, samedi 7 octobre 2023.
La candidature du Président de la République, Félix TSHISEKEDI, a été enregistrée, en milieu d’après-midi, au Bureau de Réception et Traitement des Candidatures (BRTC) lui donnant l’opportunité de briguer un nouveau mandat de 5 ans.

Accueilli par le Rapporteur et superviseur de l’opération de dépôt de candidature, Patricia NSEYA MULELA, et après avoir rempli les formalités administratives, Félix TSHISEKEDI, accompagné notamment de son épouse, Denise NYAKERU et de plusieurs personnalités politiques, a été conduit auprès du Président de la CENI, Denis KADIMA KAZADI.

Le numéro un de la Centrale électorale a donné au Chef de l’Etat, comme aux 15 candidats Président de la République qui l’ont précédé, un aperçu de la manière dont est mené le processus électoral qui va déboucher sur les scrutins couplés du 20 décembre 2023.

Félix Tshisekedi, qui compte sur ses concitoyens en vue de poursuivre l’œuvre entamée depuis qu’il a pris les commandes de la nation en janvier 2019, a décliné, face à la presse, les grands axes de son programme de gouvernance.

«J’invite la population à continuer le combat que la République doit à tout prix remporter, celui de l’indépendance économique et je peux dire aujourd’hui que nous sommes dans la bonne voie et nous devons continuer. Cette indépendance économique je l’articule autour de trois lettres R-D-C : République Démocratique du Congo. Le R veut dire la Renaissance et pourquoi renaissance ? Parce que notre pays est en train de se restaurer à partir de l’intérieur. Le D signifie le développement parce que notre pays est classé comme un pays sous-développé, un peu paradoxalement car nous avons les atouts pour avoir un des pays le plus développé du monde. Mais comme vous le savez, le développement passe par une condition majeure qui est la paix et pour avoir la paix, il faut s’en donner les moyens surtout pour un pays comme le nôtre qui est envié par plusieurs personnes malintentionnées. Et enfin, le C de la RDC est compris comme la crédibilité. Aujourd’hui nul ne peut sous-estimer la RDC à retrouver sa crédibilité sur la scène internationale et les preuves sont palpables. C’est pour vous dire que le Congo est en marche, j’ai placé mon action sur l’Homme congolais (hommes et femmes), avec un accent particulier sur les femmes et les jeunes. Voilà pourquoi nous avons rendu l’accès à l’éducation gratuite au niveau fondamental pour tout le monde. Si les Congolais me renouvellent leur confiance, nous monterons au niveau secondaire. Parce que nous voulons d’une jeunesse préparée aux enjeux de demain. Nous avons promu les droits de la femme et nous l’accompagnons dans tous les combats au point ou les pairs africains ont fini par me donner ce titre symbolique de ‘’Champion de la masculinité positive’’ », a fait valoir le Président de la République.

Relevant que le développement c’est aussi la santé avec une politique mise en œuvre pour un accès sanitaire collectif de qualité.

« Là aussi nous avons une politique de couverture de santé universelle qui consiste à faire en sorte que tout Congolais de quelque condition sociale qui soit ait un accès aux soins de santé et les meilleurs qui puissent y avoir chez nous. Aujourd’hui nous avons commencé par la catégorie la plus vulnérable, celle de mère-enfant en rendant les accouchements gratuits, même les consultations prénatales et post-natales. Parce qu’au cours de celles-ci on fait aussi du planning familial pour doser des naissances et accompagner les mères. Une réalité qui va s’étendre à tous els autres secteurs de la médecine.

Avant de tirer l’attention du peuple congolais sur des aspirants à la Présidence de la République fabriqués des officines depuis l’étranger pour promettre des merveilles.

« J’aimerai, à travers vous, mettre en garde notre population face aux candidats de l’étranger. J’ai parlé de notre ambition de devenir indépendant sur le plan économique. Cette vérité ne plait pas aux étrangers et ces derniers vont fabriquer les candidats qui viendront vous parler de plusieurs choses. Cependant, ne craignez rien car vous êtes les plus forts et vous devez rester vigilants face aux discours des uns et des autres », a-t-il prévenu.

Cette opération de réception des candidatures se clôture dimanche 8 octobre 2023, conformément au calendrier électoral rendu public le 26 novembre 2022.

Infoslive/CELLCOMM-CENI

Derniers articles

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...

Lomami : Nathan Ilunga Numbi déterminé à désenclaver le territoire de Kabinda sa base électorale.

Ancien gouverneur de la province de Lomami, actuellement élu national de Kabinda territoire, Nathan...

More like this

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...