AccueilLa UnePromesses de campagne non tenues : Bob Elvis interpelle les Congolais à...

Promesses de campagne non tenues : Bob Elvis interpelle les Congolais à travers son single «Boza batu to ba niama»

Published on

L’artiste musicien congolais Bob Elvis a dévoilé ce vendredi 11 août son single intitulé «Boza batu to ba niama» (traduisez: Êtes-vous des êtres humains ou des animaux). A travers cet opus, le natif de Kisangani bat le rappel des troupes afin de poser les jalons d’un nouveau départ à l’issue des élections de décembre prochain.

L’auteur de la chanson “Lettre à Ya Tshishi” ne quitte pas la sphère politique. Il tire à boulets rouges sur les promesses électorales non réalisées par le régime de Tshisekedi fils. Le fils du sphinx de Limete n’aurait vendu que du vent aux Congolais, selon Bob Elvis. L’artiste juge utopique toutes les promesses présidentielles faites en 2018.

«Vous votez ceux qui volent. Vous votez ceux qui vous mentent. Nous avions espéré que la vie pourrait changer, mais ils nous ont menti. On a cru à l’amélioration des conditions salariales, ils nous ont menti. On a cru à trouver l’emploi, mais ils nous ont menti. On a cru être dans un État de droit, mais ils nous ont menti», déplore-t-il dans sa chanson chantée en Lingala.

L’accusateur de “Fatshi” auprès de son père Étienne Tshisekedi, s’en prend cette fois-ci, à toute la classe politique. Bob Elvis pointe du doigt les politiciens congolais incitateurs à la haine tribale, pourtant bannie sous le règne du Maréchal Mobutu (1965-1997).

«Papa Lumumba où êtes-vous ? Votre peuple souffre. Le pays que vous nous avez légué, aujourd’hui les politiciens sont devenus des hommes forts. Ils divisent le peuple. Il y a une montée en flèche du tribalisme…», a-t-il décrié.

Bob Elvis s’étonne que l’expérience des cycles électoraux précédents n’enseigne toujours pas les jeunes congolais qui «se rangent dernière les politiciens pour des positionnements tribaux». Il interpelle ainsi la jeunesse à une prise de conscience afin de s’approprier son destin en main.

«Au lieu que les jeunes défendent l’idéologie, ils défendent au contraire les politiciens pour des raisons tribales… Comment vous intellectuels, acceptez d’avoir une autorité morale ? Les jeunes vous qui êtes majoritaires mais vous laissez le pouvoir chez les vieux tout ça à cause du tribalisme», dépeint Bob Elvis.

Dans le clip du single «Boza batu to ba niama», Bob Elvis met autour d’une même table toutes les figures emblématiques de la politique actuelle en République Démocratique du Congo, à travers des photos dessinées et collées aux visages des figurants.

La rédaction

Derniers articles

RDC/Éducation Nationale : L’OMEP-RDC a echangé avec l’Ambassadeur de la République de Côte d’ivoire en RDC sur les initiatives à entreprendre par les deux...

Tête-à-tête ce vendredi 19 juillet 2024, entre le Président l'Organisation Mondiale pour l'Education Préscolaire...

More like this

RDC/Éducation Nationale : L’OMEP-RDC a echangé avec l’Ambassadeur de la République de Côte d’ivoire en RDC sur les initiatives à entreprendre par les deux...

Tête-à-tête ce vendredi 19 juillet 2024, entre le Président l'Organisation Mondiale pour l'Education Préscolaire...