AccueilLa UnePerception et traitement des candidatures : La CENI interdit la présence des...

Perception et traitement des candidatures : La CENI interdit la présence des agents du ministère de l’Intérieur

Published on

La Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) interdit « formellement » la présence des agents du ministère de l’Intérieur et de la Sécurité dans les bureaux de réception et de traitement des candidatures. 

Dans un communiqué publié ce dimanche 2 juillet dans la soirée, la Centrale électorale explique que « seuls les agents de la Direction Générale des Recettes Administratives, Judiciaires et Domaniales (DGRAD) sont autorisés pour la remise de la note de perception aux candidats ».

« (…) La CENI porte à la connaissance de l’opinion publique que conformément à l’article 211 de la Constitution de la RDC et à l’article 7 de la Loi organique portant fonctionnement et organisation de la CENI telle que modifiée et complétée à ce jour est indépendante ».

La CENI explique qu’elle collabore avec les autres institutions de la République, « mais elle ne tolère pas leur immixtion dans la gestion des opérations électorales ».

A ce titre, poursuit le communiqué, « la CENI interdit formellement la présence des Agents du Ministère de l’Intérieur, de la Sécurité et des Affaires coutumières dans les Bureaux de Réception et de Traitement des Candidatures (BRTC) »
« Seuls les Agents de la DGRAD sont autorisés d’être dans les BRTC, notamment, pour la remise de la Note de perception aux candidats désireux de paye, pour le compte du trésor public, les frais de dépôt de candidatures », précise-t-elle. 

Par ailleurs , la CENI rappelle aux candidates et aux candidats indépendants ainsi qu’aux partis et regroupements politiques que la période de dépôt et de traitement des dossiers de candidatures pour l’élection des députés nationaux est du 26 juin au 15 juillet 2023. Aucune prolongation ne sera accordée.

La CENI invite les uns et les autres à tout faire pour que leurs dossiers de candidatures soient conformes aux exigences légales et déposés dans le délai dans les différentes circonscriptions où ils désirent postuler. 

À cet effet, elle rappelle que les frais de dépôt des dossiers de candidature ou de cautionnement sont fixés à 1.600.000 Francs congolais par siège pour l’élection des Députés Nationaux, conformément aux dispositions des articles 121 de la Loi électorale.

La rédaction

Derniers articles

RDC : l’ONIP lance la formation du personnel avant le démarrage de l’identification des masses à partir du 01 mai prochain

L'Office national d'identification de la population (ONIP) a lancé, ce mardi, à Kinshasa, une...

RDC/Urgent: Vital Kamerhe designé candidat de l’USN à la Présidence de l’Assemblée Nationale

Sur 372 députés votants, 107 ont voté le President de l'Union pour la Nation...

Plaidoyer pour la libération des enfants en conflit avec la loi : la CNDH-RDC sollicite l’implication de 1ère présidente de la Cour d’appel de...

Kinshasa, le 23 avril 2024 La Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) de la...

More like this

RDC : l’ONIP lance la formation du personnel avant le démarrage de l’identification des masses à partir du 01 mai prochain

L'Office national d'identification de la population (ONIP) a lancé, ce mardi, à Kinshasa, une...

RDC/Urgent: Vital Kamerhe designé candidat de l’USN à la Présidence de l’Assemblée Nationale

Sur 372 députés votants, 107 ont voté le President de l'Union pour la Nation...

Plaidoyer pour la libération des enfants en conflit avec la loi : la CNDH-RDC sollicite l’implication de 1ère présidente de la Cour d’appel de...

Kinshasa, le 23 avril 2024 La Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) de la...