Latest Posts

 » Très bientôt, une aérogare moderne sortira de la terre diamantifere de MBUJI-MAYI « 

À Mbuji-Mayi, le samedi 22 avril 2023 a été consacré à la pose de la première pierre pour la construction de la nouvelle aérogare moderne de la désormais  » Aéroport international de Mbuji-Mayi « .

Cérémonie haute en couleur qui a vu la participation de plusieurs autorités venues de Kinshasa parmi lesquels on peut citer le Vice – Premier Ministre, Ministre de l’intérieur, Sécurité et Affaires coutumières Peter KAZADI KANKONDE, représentant personnel du Chef de l’Etat, le Ministre des Finances Nicolas KAZADI NZUJI ainsi que le Ministre des transports, voies de communication et de désenclavement Marc EKILA, sans oublier la délégation des autorités provinciale du KASAÏ ORIENTAL conduite par le Gouverneur Patrick Matias KABEYA MATSHI ABIDI. Du côté de la Régie des Voies Aériennes (RVA), on a noté la présence l’administrateur Trésor KAPUKU, représentant personnel du Président du Conseil d’Administration (PCA) de la RVA, du Directeur Général ad intérim Alexis SANGI MATANDA ainsi que quelques directeurs centraux de la RVA.

C’est vers 15h00 heure locale qu’a débuté ladite cérémonie qui a connu tour à tour les discours de Monsieur le Maire de la ville de Mbuji-Mayi, Monsieur le Gouverneur de la province du Kasaï oriental, le Directeur Général de la société indienne A1BUILDERS, le Directeur Général ad intérim de la RVA et enfin le Ministre des Transports, Voies de communication et de Désenclavement, avant de passer à la pose proprement dite de la première pierre, moment « phare » de la cérémonie, par le Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur Peter KAZADI.

Des différentes allocutions, on peut retenir la disponibilité des autorités provinciales à accompagner l’exécution du projet. Mais aussi, on retient que la construction de cette aérogare constituera un pas de géant vers la modernité et constitue un gage de fierté pour la ville de Mbuji-Mayi qui servira de catalyseur aux autres projets de développement de la province.

Les caractéristiques principales de la nouvelle aérogare moderne à construire dont les études d’avant-projet sommaire et détaillé ont été effectuées par le bureau d’études congolais CLAROF sont les suivantes :

  • ce nouveau Terminal passagers sera bâti sur une superficie de 5.200 m2 pour une capacité de traitement de 150 passagers par heure à des heures de pointe au départ, et de 250 passagers par heure à des heures de pointe à l’arrivée ;
  • cette aérogare sera construite pour assurer une qualité de service de niveau IATA/C ;
  • l’une des particularités de cette aérogare est qu’elle possèdera deux « bras télescopiques  » appelé aussi passerelles permettant aux passagers d’accéder aux aéronefs sans traverser le tarmac tel que de coutume ;
  • la durée estimée des travaux est de vingt-quatre (24) mois.

Par ailleurs, il sied de rappeler que c’est sous l’impulsion du Directeur Général Alphonse SHUNGU MAHUNGU empêché qu’ont été initiées les différentes études par le bureau d’études CLAROF ainsi que les démarches au niveau du gouvernement qui ont abouti au lancement des travaux de construction de la nouvelle aérogare moderne de l’aéroport international de Mbuji-Mayi dont le lancement a été fait ce 22 avril 2023.

Ce projet entièrement financé par le trésor public entre dans le cadre du programme de désenclavement par voie aérienne des provinces de la RDC et de modernisation des infrastructures aéroportuaires conformément à la vision du Chef de l’État Son Excellence Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO.

  • Quid de la première phase des travaux initiés à l’aéroport international de Mbuji-Mayi ?

Tel que l’a rappelé le Directeur Général intérimaire de la RVA Alexis SANGI MATANDA durant son allocution, le projet de construction de la nouvelle aérogare de Mbuji-Mayi constitue la « Phase 2 » dont la première a été amorcée il y a une année et demie, laquelle a comportée deux axes majeurs :

  • Axe 1 : la composante « Navigation Aérienne  » : qui a consisté en a Fourniture et Installation d’un DVOR/DME, d’un Système d’atterrissage aux instruments, ILS/DME et d’une chaine d’Equipements de communication VHF air/sol pour le Contrôle de la circulation aérienne ;
  • Axe 2 : la composante « Infrastructures Aéroportuaires » : a, pour sa part, portée sur la construction d’une Tour de contrôle, d’une nouvelle centrale électrique avec équipements et d’une caserne anti-incendie et ses annexes, la réhabilitation des chaussées aéronautiques et balisage associé.

A noter que la première phase des travaux sur l’aéroport de Mbuji-Mayi en cours d’exécution entre dans le cadre du Projet Prioritaire de Sécurité Aérienne Phase 2 en sigle PPSA 2 a été cofinancé conjointement par le Gouvernement de la République et la Banque Africaine de Développement (BAD).

Pour exécuter les projets dans l’Espace Grand Kasaï, il faut compter avec les innombrables difficultés logistiques. C’est ainsi que, le Ministre des transports, voies de communication et de désenclavement Marc EKILA a clôturé son allocution par lancer un appel à tous les intervenants au projet à s’unir pour atteindre l’objectif fixé.

CELLULE DE COMMUNICATION / RVA

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss