AccueilLa UneCampagne d'éveil patriotique : Patrick Onoya lance officiellement la campagne "pas une...

Campagne d’éveil patriotique : Patrick Onoya lance officiellement la campagne « pas une famille sans un enfant dans les FARDC « 

Published on

Dans l’optique de soutenir la vision du chef de l’État Félix Antoine tshesekedi ; l’ASBL ACTION FATSHI 2023 de Patrick Onoya a officiellement lancé une campagne d’éveil patriotique dénommée  » pas une famille sans un enfant dans les FARDC » ce samedi 18 février 2023 dans quelques villes de la République Démocratique du Congo dont à Kinshasa 56 enrôlés, Goma 29, Kananga 10, Lubumbashi 04 ,et Bukavu.

Cette campagne vient en appui à l’appel du chef d’État-major général qui a eu à lancer une deuxième vague de recrutement des jeunes dans les FARDS afin d’obtenir un nombre considérable d’hommes dans l’armée.

Pour Patrick Onoya l’initiateur de ladite campagne, c’est une façon de mobiliser les jeunes congolais afin de renforcer l’armée Congolaise pour pouvoir bouter l’ennemi qui est le Rwanda hors du territoire national.

« Nous soutenons les actions diplomatiques du chef de l’État, mais nous savons tous qu’au Front diplomatique doit s’associer au Front militaire et la première arme, c’est le nombre d’hommes voilà pourquoi nous venons à travers cette campagne mobiliser les jeunes congolais parce que nos femmes, mères ; sœurs et filles sont violées ; nos minerais sont pillés alors il est temps que l’Ouest de la République s’associe à l’Est afin de bouter l’ennemi qui est le Rwanda hors du pays », a déclaré le professeur Patrick Onoya.

En outre, le jeune leader a indiqué les motifs de cette initiative et par la même occasion, il n’a pas manqué d’air pour éclairer aux jeunes sur les suspicions en rapport avec l’adhésion à l’armée Congolaise.

« Nous voulons un pays en paix, nous voulons que les tueries cessent à l’Est de la République démocratique du Congo et il n’y a pas longtemps les tueries ont commencé à arriver à l’Ouest au niveau de bandundu. Il faut obligatoirement que nous soyons fort au niveau du front militaire », a expliqué Patrick Onoya.

D’ajouter :
« Parmi les particularités du budget 2023 qui a été voté, c’est l’augmentation significative du budget en termes de défense et sécurité. Et ce dernier dépasse le cap d’un milliard en plus de cela, nous avons la loi programmation militaire qui vient organiser le secteur de la défense et sécurité en commençant par la formation et l’industrie militaire d’ailleurs, à ce jour, le salaire d’un militaire a pratiquement triplé ».

Signalons que cinq provinces sont concernées par cette première vague à l’instar de Kinshasa, Nord-Kivu ; sud-kivu, haut -katanga et Kasaï-central.
La deuxième vague interviendra dans deux semaines à travers une sensibilisation de porte à porte.

Sharonne Tshiabu

Derniers articles

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...

Lomami : Nathan Ilunga Numbi déterminé à désenclaver le territoire de Kabinda sa base électorale.

Ancien gouverneur de la province de Lomami, actuellement élu national de Kabinda territoire, Nathan...

More like this

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...