Latest Posts

Kinshasa :Nouvel Élan D’Adolphe Muzito, contraint de reporter son meeting de samedi

Le parti républicain Nouvel Élan a reporté son meeting initialement prévu pour samedi 10 décembre 2022 à une date ultérieure.

Ce report est notamment dû à l’adresse du chef de l’État en cette même date et à l’incapacité des éléments de la police de se couper en ruban pour sécuriser ce dernier.

Contraint de se plier à cette décision, Blanchard Mongomba, Secrétaire Général du parti exprime son regret
« si vous n’êtes pas d’accord avec nous, en principe l’autorité aurait dû écrire pour dire que cette date-là vous ne pouvez pas, mais jusqu’à hier, on était en contact avec le colonel et on nous a laissé entendre que demain nous allons organiser la manifestation, mais malheureusement aujourd’hui voilà nous arrivons et on constate ce qu’on constate », se confie le SG au commandant du souciât.

D’ajouter :
« je ne pense pas que c’est ce que dit la constitution parce que puisque le chef doit parler. C’est vrai, il a le droit de parler en tant que par rapport à ces obligations, nous aussi on a une structure privée, on ne représente pas l’état donc ici, c’était un meeting privé devant la base, mais malheureusement, c’est ça l’état de droit, c’est ça la démocratie dans notre pays. Comme nous, on est un parti politique républicain, on est ceux qui ne pensent pas que l’état doit se construire avec ces genres de pratiques », a-t-il déclaré.

Pour le commandant du souciât, ils ne font que suivre les ordres émanants de la hiérarchie.

« Ce n’est pas la police qui peut refuser qu’il y ait meeting. La police ne fait que suivre l’ordre émanant de la hiérarchie et la hiérarchie, c’est vous. Vous nous donner des ordres et nous, nous sommes derrière ces ordres-là justes ça. J’ai dit à celui qui m’a vu avant que prochainement, nous allons vous sécuriser parce que ça fait partie de notre mission, mais pour la journée d’aujourd’hui, parce que la police ne sera pas en mesure de se couper en ruban puisque la grande partie de nos éléments sont de l’autre côté là où le chef va parler » a-t-il expliqué.

« Ça peut déranger dans le sens purement politique, je me réserve, je ne suis pas politicien, mais quand vous serez président de la république, je ne pense pas que vous allez accepter que quelqu’un d’autre fasse un meeting pendant que vous parlez quelque part. Je peux vous laisser la latitude de parler avec votre peuple, mais pour le meeting d’aujourd’hui, c’est reporter à une date que vous-même vous allez nous ternir, informer », a conclu le Commandant du souciât.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss