Latest Posts

Élections et gouvernance inclusives : FMMDI forme des journalistes à Kananga sur le leadership et les droits des femmes

Une quarantaine de journalistes de la ville de Kananga, représentant des radios locales et animateurs des émissions politiques suivent depuis lundi 28 novembre 2022, une formation sur leur rôle dans la promotion de la gouvernance inclusive, la diversité, le leadership et les droits des femmes; en prélude des joutes électorales de 2023. Le coup d’envoi a été donné par le chef de division provinciale de la communication et médias au Kasaï Central, Jean Pierre Bilolo, qui s’est félicité de cet appui de FMMDI dans son entité pour des élections inclusives.
Il a en suite loué l’abnégation et les efforts de la presse locale qui, bien que dépourvue de moyens,  » a contribué à stabiliser la province lors des évènements des risques ».

Quant à la formation proprement dite, la directrice pays de l’ONG Femme main dans la main pour le développement Intégral (FMMDI), Nathalie Kambala Luse, a indiqué que cette remise à niveau s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet d’accroissement la participation à la vie politique de façon démocratique des femmes, des jeunes filles et des personnes marginalisées, qu’exécute son organisation avec le financement de l’ambassade du Canada à travers le fonds des initiatives locales.

 » L’objectif principal poursuivi est celui de contribuer à la promotion d’une gouvernance inclusive, démocratique et centrée sur les droits de la personne et la primauté du droit. Les médias jouent un rôle considérable dans la lutte contre la perpétuation des stéréotypes et la mise en question des normes sociales qui justifient la discrimination et la violence contre les femmes…A l’issue de cette formation, un plaidoyer sera conduit auprès des participants par les femmes et filles pour solliciter la signature d’acte d’engagement pour leur engagement sans faille dans cette démarche qu’elles ont amorcées, celle s’embrasser la vie politique et récolter le meilleur score » a-t-elle annoncé.

Cet atelier a commencé par le rappel de quelques dispositions du code d’éthique et déontologie du journaliste congolais ainsi que les règles d’or du journalisme sur la couverture du processus électoral sensible au genre.

La formation a également abordée la communication sur le genre pour une presse équilibrée dont les médias se rendent coupables à cause de l’absence de la participation des toutes les couches de la population aux programmes et débats. S’ils sont influents lors du processus électoral, les journalistes ont aussi appris leur rôle dans la participation politique des femmes à travers les pages magasines, chroniques, spots et émissions.

Le comité sectionnaire de l’Union nationale de la presse Congolaise, UNPC/Kasaï Central s’est dit extrêmement satisfait de cette formation qui va améliorer la prestation des journalistes de cette partie de la République Démocratique du Congo

Le Président sectionnaire, Adelly Kabasubabu Nsombamaya, a appelé les journalistes à capitaliser ces expériences et réserver une place de choix pour les émissions visant à accompagner les femmes potentielles candidates.

Notons que c’est la salle des conférences du complexe scolaire la Reconnaissance de Kananga qui abrite ces assises de trois jours soit du 28 au 30 novembre 2022.

JC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss