Latest Posts

Enseignement/Prétendu détournement des salaires des enseignants dans la province de l’équateur par le Gouverneur : le SYECO et l’intersyndicale de l’EPST alerte le VPM de l’intérieur et le Ministre de l’EPST

Les nouvelles qui proviennent des territoires de BIKORO, INGENDA et MAKANZA dans la province de l’équateur sont très préoccupantes en ce qui concerne la situation des enseignants du secteur Public.

En effet, selon les syndicats des enseignants du Congo, SYECO qui a contacté la rédaction d’Infoslive.cd, les enseignants des territoires cités ci-haut sont victimes d’une tracasserie orchestrée par le Gouverneur de province via son Ministre provincial de la justice. selon le SYCO qui lance cette alerte, les enseignants sont arrêtés, humiliés, torturés et privés de leurs salaires par une commission illégale instituée par le Gouverneur de l’Equateur et conduite par son Ministre de la Justice.

« Le Syndicat des enseignants du Congo en particulier et en général l’intersyndicale des syndicats de l’EPST, constate avec amertume le comportement du Gouverneur de la province de l’Equateur dans le détournement des salaires des enseignants avec son ministre de la Justice et se donne même le luxe d’amener les policiers et les militaires frapper copieusement les enseignants qui sont allés tout simplement pour se faire payer, dans les conflits qui ne le concernent pas. Voilà pourquoi nous exigeons sans condition que le Ministre de l’intérieur rappelle au plus vite le Gouverneur de l’Equateur à l’ordre », à déclaré Cécile Tshiyombo.

Signalons que cette fameuse commission créée par le Gouverneur de l’Équateur à l’insu des responsables provinciaux de l’EPST a comme mission, d’enquêter selon le gouvernement provincial sur l’existence des écoles fictives, rapporte notre source.

Cependant, n’ayant pas trouvé lesdites écoles fictives, la commission a changé de mission et procède au contrôle des arrêtés des écoles ainsi que le contrôle physique des enseignants avant qu’ils ne touchent leurs salaires.

La question que se posent plusieurs observateurs est celle de savoir, à qui revient les prérogatives de contrôler les écoles et les enseignants ?

Accompagné de 10 policiers, 5 FARDC et un magistrat du parquet près la cour d’appel de Mbandaka, le Ministre provincial de la Justice a eu à terroriser les enseignants. Quelques-uns ont été rançonnés, arrêtés et torturés à cause de leurs propres salaires au village Buya, Kalamba et Mooto dans le territoire de Bikoro.

La même source indique que dans le territoire de Makanza, l’enveloppe salariale de 15 écoles qui s’élève à un montant de 30.000.000 F.C a été déjà ravie à la Caritas (structure payeuse) par le Ministre provincial de la Justice après convocation et séquestration de 3 agents payeurs de caritas dans son cabinet sous la bénédiction du Gouverneur. Cette somme ravie à la caritas n’a pas été accompagnée par un simple listing venant de l’IFOD, c’est ce qui laisse à croire que ces salaires des enseignants gonflent les poches des autorités provinciales de l’Équateur pendant que les enseignants croupissent.

Très préoccupé par cette situation, le SYECO ainsi que l’intersyndicale de l’EPST en appel à l’intervention urgente du Ministre de l’intérieur et celui de l’EPST avant que les enseignants ne se prennent en charge.

Rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss