AccueilLa UneKasaï Central/Encadrement des jeunes: 5 ans au service des jeunes, les pionniers...

Kasaï Central/Encadrement des jeunes: 5 ans au service des jeunes, les pionniers du RJIDS se jettent des fleurs

Published on

Crée le 12 septembre 2017 dans la commune de Katoka à Kananga, chef-lieu de la province du Kasaï Central pendant les affres de guerre de Kamwina Nsapu, le Rassemblement des jeunes intellectuels pour le développement social (RJIDS) z totalisé 5 ans de son existence dans la promotion et défense des droits des jeunes.

Au cours d’une interview lui accordée par votre média, le coordonnateur de cette ASBL a fait savoir que l’idée de création de RJIDS a été motivée par l’enrôlement massif des jeunes et enfants dans la milice au cours des conflits qui opposaient les adeptes du chef Kamwina Nsapu aux forces loyalistes entre 2016 et 2017 dans la région du Kasaï.  » Pendant la période des conflits, la majorité de jeunes centre-kasaïens faisaient face à la situation très délicate, notamment dans la diabolisation de ces derniers supposés être membres de la milice du grand chef Kamwina Nsapu, que un groupe de jeunes généralement résidant à Katoka ont pensé à prendre les mesures nécessaires dans l’encadrement des jeunes avec comme objectifs:
√ Réunir la jeunesse ;
√ Faire sa promotion. »‘ explique-t-il.

Les initiateurs portaient chacun un profil intéressant pour résoudre certains problèmes sociaux, il s’agit de : Christophe KABEMBA, Péter TSHISEKEDI, Henry BAKAKENGA (actuel président) et tant d’autres.

Notons que les premières semaines de réunion étaient appréciées par les autorités compétentes et responsables. A la suite de la performance et le vouloir présentés par ces jeunes, quelques jeunes cadres ont tourné le dos à leur structure quasiment morte pour intégrer le CJIKA.

Parmi ces jeunes, plus d’une personne ont porté ce club pendant longtemps, nous citons nécessairement ceux sans lesquels le RJIDS serait mort après 2018, il s’agit de Emmanuel TSHIMANGA, Emmanuel BIDUAYA, André TSHISEKEDI, Jean OMAYESHA, Maître Milord, Éric CIBASU et Maître Gédéon CIKABU.

Rappelons que lors du règne de ces jeunes précités, les fondateurs étaient tous inexistants exceptés l’actuel président Henry Bakakenga.

S’agissant de bilan, le coordonnateur de RJIDS, Emmanuel Tshimanga, a loué la bravoure de ses pairs dans la réalisation des actions visant à autonomiser les jeunes et leur offrir leur place au sein de la société.

Dès la fondation (2017) jusqu’à nos jours, le RJIDS a abattu des records jamais réalisés par qui que ce soit.

•Tout commence en septembre 2018, lors de la rentrée scolaire, Henry Bakakenga et ses hommes réalisaient leur toute 1ere manifestation dans les enceintes du Collège saint Martin de Porres ;
• Une semaine plus tard, une grande manifestation qui avait fait chavirer toutes les écoles de la ville dans la salle de Lulua Film a été organisée dépuis 2015;
• En juillet 2018, la première conférence a été organisée dans les salles de la paroisse St Martin, où Maître André TSHISEKEDI était le présentateur;
• L’agriculture était devenue une priorité (2018-2019)

 » Oui, certainement, l’objectif principal était de faire participer les jeunes dans le secteur de la prise de décision, concrètement nous avons vu le président Henry organiser une marche de sensibilisation contre le Covid-19 (2020);
il a été sollicité par le parti politique d’Envol pour faire la mobilisation des jeunes ;
Il a été associé à maintes reprises dans les réunions préparatoires de la Lyrec  » a-t-il conclu.

Au terme de ces cinq premières années d’existence, le RJIDS est présent dans le pays notamment à Tshikapa.

Cette structure a enregistré au cours de cette période beaucoup de diplômes du premier cycle, un diplôme de Licence et un bon nombre de jeunes chômeurs ont retrouvés le sourire grâce aux muni projets initiés dans l’agropastoral sur fonds propres.

JC Ngalamulume

Derniers articles

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...

Lomami : Nathan Ilunga Numbi déterminé à désenclaver le territoire de Kabinda sa base électorale.

Ancien gouverneur de la province de Lomami, actuellement élu national de Kabinda territoire, Nathan...

More like this

Lomami : Investis le 8 juin dernier par ordonnance présidentielle, IRON VAN KALOMBO prends officiellement ses fonctions de gouverneur de province.

Le nouveau Gouverneur de la province de Lomami, Iron-Van Kalombo Musoko et le vice-gouverneur,...