Latest Posts

Politique : La marche du parti Alliance pour le changement a paralysé la ville de Kinshasa !

Comme annoncé le week-end dernier, la ligue des jeunes du parti cher à l’honorable Jean-Marc Kabund, Alliance pour le changement (A.Ch) sont descendus dans les rues de Kinshasa ce lundi 29 août 2022 pour exiger la libération de l’autorité morale du parti Alliance pour le changement détenu à la prison centrale de Makala.

Par ailleurs, aussitôt arrivés devant le camp Lufungula sur avenue des Huillerie, quelques éléments de la Police Nationale congolaise (PNC) ont surgi en barricadant complètement la route aux militants du parti Alliance pour le changement (A.Ch). Après quelques minutes d’échanges sans succès favorable entre les officiers de la police et les cadres du parti Alliance pour le changement, tout était basculé au vinaigre où les éléments de la police ont dispersé les sympathisants et militants du parti politique cher à Jean- Marc Kabund.

Dans son allocution le président de la ligue des jeunes de l’alliance pour le changement (A.Ch) Gratien-Luther Mumbere a fait savoir :

« Malgré que l’hôtel de ville n’a pas réagi à notre correspondance, nous allons marcher pacifiquement pour exiger la libération de notre président Jean-Marc Kabund qui est arrêté arbitrairement par la justice congolaise. Pour des raisons stratégiques nous avons changé l’itinéraire nous commençons au rond-point huileries jusqu’au parquet général près la cour de cassation pour le dépôt de notre mémorandum » a indiqué le président de la ligue des jeunes du parti A.CH Gratien-L MUMBERE

Pour Un des jeunes de l’alliance pour le changement il n’y aura pas un second mandat pour Félix Tshisekedi

 » Que Mr Félix Tshisekedi sache qu’il va nous rencontrer sur son chemin. Aujourd’hui Félix Tshisekedi doit être considéré comme un dictateur dans notre pays  » a indiqué Mr Fal Mamba.

Et d’ajouter :  » Nous avons subi des arrestations arbitraires pendant beaucoup d’années et nous disons à monsieur Félix Tshisekedi que nous ne lui donnerons pas un second mandat ».

Notons que plusieurs griefs sont portés contre l’ancien président ad intérim de l’UDPS et dont son procès s’ouvre le 05 septembre prochain.

La rédaction

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss