Latest Posts

Flash/ Scandale à l’aéroport de N’Djili : la compagnie SJL/AÉRONAUTICA ne considère pas ses clients, les passagers décident de passer nuit à l’aéroport après 5 fois de report de leur vol.

C’est un fait vrais qui s’est déroulé ce samedi 18 juin 2022 à l’aéroport international de N’Djili à Kinshasa.
La compagnie d’aviation dénommée SJL/Aéronautica a saboté ses clients en dernière minute au profit d’une location.

En effet, les passagers à destination de Gbadolite dans la province du Nord-Ubangi détenant le billet dont le vol initial était prévu pour le 11 juin ont subit tout, sauf du respect que l’on peut offrir aux clients.
Ces passager ont reçu pour la première fois un message de report du vol prévu le 11 avec sportivité, arrivé le 13 jour prévu pour le vol, un deuxième message de report est parvenu au clients et ces derniers ont patienté malgré les dommages.
Curieusement, arrivé le 15, date prévu avec assurance pour voyager, les passager ont été informé du report alors qu’ils étaient déjà à l’aéroport. L’agence s’est décidé de remettre à chacun 10.000 F.C comme remboursement transport avec promesse de voyager cette fois-ci le 16 sans faute, allez-y comprendre.

Par ailleurs, arrivé le 16, les passager reçoivent encore un message de report pour le samedi 18 juin avec comme heure d’arrivée à l’aéroport, 10h et l’heure d’embarquement 14h.
Les passagers très préoccupés par leur voyage de plusieurs enjeux pour les autres, ces derniers se sont pointés à l’aéroport à l’heure indiquée sans faire du bruit. Le tchecking est fait, le bagages sont récupérés, le gopass acheté, les passagers se retrouve dans la salle d’attente n’attendant que l’appel pour embarquer.

Chose étonnante, alors que l’avion était prêt à recevoir les clients, ces derniers ont vue seulement une hôtesse venir annoncer le message d’un cinquième report sous prétexte que l’avion a été loué par un client non autrement identifié.
Très traumatisés, les clients ont rejeté le montant de 10.000 et 17.000 F.C proposé par les agents de cette compagnie comme remboursement de transport.

Recevant les messages de désolation des clients accompagné des images, l’un des responsables de cette compagnie n’a eu que des mots pour menacer:
« Tous ces chantages que vous faites peuvent se retourner contre vous. Lisez bien les conditions du contrat de transport qui se trouve derrière votre billet , vous en tirerez peut-être une leçon. Soyons tous intellectuels. Merci » a-t-il réagi.

Entre temps, les passagers hommes et femmes, certaines avec des bébés, ses sont décidés de passer nuit à l’aéroport pour d’une part manifester contre cette violation des droits de l’homme en général et des droits de Clients en particulier, et d’autres part pour réclamer que réparation soit faite.

Les autorités qui nous lisent à présent sont invitées à s’impliquer pour éviter que les Congolais continuent à subir une telle honte dans leur propre pays.

Au moment où le Président de la République et Chef de l’État, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO pronne le respect des droits de l’homme, on continue encore à assister passivement à des violations flagrantes des droits des paisibles citoyens par des individus qui prétendent avoir des parapluies.
Dossier à suivre.

Infoslive.cd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss