Latest Posts

Kananga/Santé: La CEREM-UKA sensiblise la communauté sur un traitement extra-hospitalier de l’arrêt cardiorespiratoire

Il s’est tenu ce dimanche 08 mai 2022 à Kananga chef-lieu de la province du Kasaï Central,une conférence débat axé sur la prise en charge extra-hospitalière de l’arrêt cardiorespiratoire.

Dans les enceintes de la chapelle de la paroisse universitaire Saint Marc,il était question pour les membres de la Cellule Estudiantine de recherche en médecine (CEREM),une organisation basée à l’université Notre dame du Kasaï (UKA),de donner un coup de torche sur cette maladie (mort subite) qui anticipe la mort de plusieurs personnes au sein de nos communautés à cause de l’ignorance des gestes de sauvetage ;a indiqué le Président de ce groupe, Célé Balekelayi.

« L’arrêt cardiaque est communément appelée mort subite qui est l’absence des signes de vie lorsqu’une personne tombe. C’est une maladie qui touche plus les hommes que les femmes et l’âge moyen de survenue est 60 ans . Et concerne surtout les personnes plus âgées; vous savez qu’avec l’âge, il y a le vieillissement su système immunitaire le coeur devient défaillant « explique Marcel Ndaye Kapumbu, étudiant de deuxième doctorat sciences biomédicales (SBM) à l’Université Notre Dame Du Kasaï (UKA).

S’agissant de l’étiologie,Gloire Tshiessanga de la même promotion,a laissé entendre que l’arrêt cardiorespiratoire est causé par les maladies cardiaques, pulmonaires et vasculaires. D’où son invite.

« … Nous avons évoqué l’insuffisance cardiaque. Lorsque le cœur est incapable de pomper le sang dans la circulation dont l’organisme a besoin. Les facteurs qui favorisent cette insuffisance hypertension artérielle,les maladies métaboliques notamment telles que l’obésité et le diabète. Il y a aussi le tabagisme et l’alcoolisme. Les causes pulmonaires, souvent la présence d’un corps étranger dans les voies respiratoires. Ce corps étranger peut être le caillou surtout chez les enfants, celà peut obstruer les voies respiratoires et l’enfant peut faire l’arrêt cardiorespiratoire. Voire aussi l’obstruction des artères qui sont destinées à transporter le sang du cœur vers l’organisation. Nous avons énumérés les causes vasculaires,toute sorte de choc que ce soit chez les gens qui ont des brûlures étendues . Il y a aussi le choc hémorragique,la noyade, l’électrocution…qui peuvent causer soudainement l’arrêt cardiorespiratoire (ACR).

Quant à la prise en charge en dehors de l’hopital, Emmanuel Tshiamala a d’emblée découragé quelques pratiques notamment le tabac,les sports intenses, alcool, l’obésité et le stress. Cet étudiant de G3 SBM/UKA recommande le diagnostic de l’ACR avant un quelconque traitement de sauvetage.

 » Si vous avez diagnostiqué, vous pouvez desobstruer les voies respiratoires s’il y a obstruction et puis vous faites en délestage 100 massages cardiaques par minute c’est-à-dire 30 massages et deux insufflations. Celà dans 3 minutes au maximum, là vous pouvez sauver de vie » explique cet étudiant de troisième doctorat en SBM.

Motif de satisfaction pour le Président de la CERM qui salue l’ambiance qui a caractérisée l’interaction entre les conférenciers et les participants. Célé Balekelayi loue la bravoure de ses membres ainsi que des étudiants du MIEC pour la qualité de travail abattu. L’homme reste ouvert à intensifier les activités para-universitaires similaires dans les coins et recoins de la province du Kasaï Central afin de donner la vraie information sanitaire pouvant sauver des vies dans une province où l’accès facile aux soins de santé de qualité est un casse-tête pour les ruraux.

Notons que cette conférence débat a été tenue en partenariat avec le Mouvement International des étudiants catholiques (MIEC) de la section PU St Marc de Kananga.

Jean Claude Ngalamulume Bakamubia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss