Latest Posts

Ituri : Trois (3) réseaux criminels arrêtés par les forces de défense et sécurité présentés au gouverneur militaire

Trois (3) réseaux criminels arrêtés le weekend dernier par les forces de la défense et Sécurité ont été présentés au gouverneur militaire, le Lt Général Johnny Luboya N’kashama à l’esplanade du gouvernorat en présence des membres du comité provincial de sécurité.

Selon le porte-parole des FARDC en Ituri, le Lt Jules Ngongo Tshikudi, il s’agit pour le premier réseau, d’un groupe constitué d’acheteurs et vendeurs d’armes de guerre et munitions aux groupes armés dont une armé du type PKM a servi de preuve,avec la complicité de madame la cheffe de quartier Bakongolo, Neema Butcho, précisant que cette armé d’appui était négociée à 1500$.

Parmi ce premier groupe on a identifié deux jeunes hommes et deux femmes dont la cheffe de quartier Bakongolo,en ville de Bunia considérée, à en croire les services de sécurité récidiviste pour avoir été arrêté maintesfois par les services de renseignement pour la même infraction.

« S’agissant du deuxième groupe, il est question de 4 fournisseurs des produits pharmaceutiques dissimulés dans des bidons d’huile qui étaient destinés aux blessés ADF se trouvant dans la forêt,après les affrontements entre ce groupe armé étrangers et les forces loyalistes arrêtés à Otmaber sur l’axe Luna-Beni au sud Irumu », a indiqué le Lt Jules Ngongo.

Parmi ces fournisseurs, deux sont des éléments Maï-maï, originaire du Nord-Kivu dont un ADF infirmier en provenance d’Oïcha.

Le dernier groupe est composé des 4 éléments incontrôlés des FARDC réputés dans les tracasseries,en érigeant des barrières sur la RN27 pour rançonner des passants et des véhicules.

Choqué de voir la complicité des femmes dans des missions criminelles, le gouverneur militaire, le Lt Général Johnny Luboya N’kashama a avant tout félicité le travail abattu par l’armée et les services de sécurité.

Le chef de l’exécutif provincial militaire s’est posé la question de savoir pourquoi les Ituriens continuent à tuer leurs frères et sœurs, appuyés par les autres en provenance du Nord-Kivu.

« C’est l’Ituri que vous détruisez ,s’est exclamé le Lt Général Johnny Luboya N’kashama, ces armes que vous achetez vous servent à tuer les militaires congolais et vos frères et sœurs, appuyés par les politiciens basés à Kinshasa, » a-t-il fait savoir.

« Nous continuons à combattre les ADF et tous les groupes armés,le temps de commettre les crimes est résolu,et pour les militaires tracasseurs sur les routes qui sont entrain d’être réhabilitées seront punis avec la dernière rigueur », a-t-il conclu.

Ce réseau d’acheteurs et vendeurs d’armes de guerre incite les militaires à commettre les infractions en vendant les armes,ces derniers seront condamnés conformément à l’article 88 du code pénal militaire, rapporte-t-on.

Jonas Mukonkole

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss