spot_imgspot_imgspot_imgspot_img

Latest Posts

RDC/Enseignement: Suppression de l’IPR sur les salaires des enseignants, la FENECO/UNTC fustige une décision unilatérale, populiste et inappropriée.

Réunis l’année dernière au cours des assises de la Commission paritaire Gouvernement-Banc Syndical qui tenues à Via Nova, ensuite à Mbwela Lodge, la Fédération Nationale des Enseignants et Éducateurs sociaux du Congo, FENECO/UNTC, avait revendiqué l’octroi de cent mille francs Congolais(100.00FC) qui étaient déjà acquis depuis la commission paritaire qui avait précédé les deux, mais tardaient à être octroyés.

En effet, cherchant une augmentation substantielle des salaires, la FENECO/UNTC ne peut jamais se complaire de faire supprimer l’impôt professionnel sur le revenu (IPR) pour faire bénéficier les enseignants des miettes de 3000 à 4000 francs congolais; au contraire, elle avait été au front pour persuader les enseignants à accepter ce devoir de citoyen, précise le Secrétaire Général de ce Syndicat.

Pour Augustin TUMBA NZUJI, cette mesure prise par le gouvernement est non-évènement pour trois raisons principales à savoir:

La décision unilatérale qui dénote le manque de considération de l’enseignant congolais, réduit selon lui à un sac de braise ; donc une marchandise, qui ne mérite pas d’être consulté pour tout ce qui concerne une décision qui porte sur ses avantages ; le temps du travail marchandise, n’est-il pas encore révolu? S’interroge t-il. En plus, ce point n’a jamais figuré à l’ordre du jour des négociations.

La deuxième raison. c’est que le montant à tirer de cet avantage est tellement minime voire méconnu des enseignants. Il est dès lors navrant de bénéficier de cet avantage qui n’apporte rien dans la vie de l’enseignant et surtout dans le contexte de la gratuité de l’enseignement. Ce montant ne représente qu’1 % de salaire d’un enseignant à Kinshasa et environ deux ailleurs !

La troisième raison selon la FENECO/UNTC, c’est que ce qui donne aux citoyens le pouvoir de considérer l’Etat redevable, c’est parce qu’ils paient l’impôt. On est contribuable et on a le pouvoir de revendiquer la meilleure gestion de l’argent des contribuables.

Que c’est triste ce travail warriorien ! S’exclame Augustin TUMBA NZUJI qui souligne que la FENECO/UNTC voudrait bien autre chose en tout cas, que ça !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Latest Posts

Abonnez-vous à notre newsletter

Pour être mis à jour avec toutes les dernières nouvelles, offres et annonces spéciales.

spot_imgspot_img

Don't Miss